« Unfollow » de Lukas Jüliger

Tout a commencé il y a bien longtemps, aux débuts de la Terre. Lorsque la nature régnait seule, sans l’entremise de l’homme. Puis des animaux ont commencé à disparaître, la qualité de l’air s’est dégradée, le gris a supplanté le vert. C’est alors que, sortant de ses souvenirs des temps anciens, il s’est réveillé dans le corps d’un enfant de sept ans à la peau fripée. Un enfant recueilli par une famille de notre temps, vivant comme nous tous, qui peu à peu le sortait de son état ancien pour se fondre dans le monde humain moderne. Une solution pour y remédier : s’imprégner des odeurs originelles (des champignons notamment) et s’humidifier quotidiennement, pour ne pas perdre le lien avec l’essence de ce qu’il est.

Et c’est alors qu’il a compris sa mission : éveiller le monde et engager une révolution pour retrouver la connexion avec la nature. Cela prendra tout le temps nécessaire mais il sait comment faire. S’isoler dans la forêt vierge et communiquer avec le monde via les réseaux sociaux, s’aidant d’un panneau solaire pour alimenter ses appareils numériques. De son refuge, sous le nom de Earthboi, il communique, explique, démontre, donne des pistes. Le nombre de ses followers explose et il devient l’influenceur écologique de référence, face auquel les scientifiques sont stupéfaits car tout ce qu’il expose est exact.

Au bout de plusieurs années, il atteint son objectif en développant une communauté autonome accompagné de ses plus fidèles soutiens et de son âme sœur Yu. C’est le début d’une nouvelle ère. Earthboi met à profit ses connaissances et ses souvenirs pour réduire son empreinte carbone et vivre au plus près de la nature, maximisant les possibilités de ses ressources. Est-ce un souffle d’espoir pour la planète Terre ?

Récit écologique, Unfollow met le lecteur face à une position radicale. Celle de se détourner totalement du monde consumériste à outrance pour ne vivre que sur les préceptes d’une production performante et raisonnée, à même de faire reprendre à la nature toute sa place. Faire tomber l’être humain de l’estrade sur laquelle il s’est placé. Quitte à y laisser sa peau ?

D’une façon originale, Lukas Jüliger offre un récit aux tons doux, roses et bleus, avec des dessins délicatement crayonnés. Une approche graphique sans vert, qui nous invite à entrer dans une histoire écologiste fantasmée, sans vocation à s’ancrer dans une réalité possible ou désirée. Le récit emprunte les codes de la religion chrétienne, avec un fils de la Nature envoyé sur Terre pour délivrer un message aux hommes. Il aura ses fidèles et ses détracteurs. Il risque sa peau en voulant faire le bien. Mais il a en plus l’outil technologique et ce génie qui lui permettent de répandre son message et de convaincre à travers le monde entier.

Ce n’est pas forcément un ouvrage qui invite à réfléchir à de réelles perspectives écologiques, car la rupture avec notre mode de vie est trop abrupte, mais elle a le mérite de mettre sur la table des actions et réflexions qui engagent à ce qu’on prenne le temps de nous interroger sur nos pratiques.

Ankama, 2022, ISBN 979-10-335-1345-2, 168 pages, 18.90€$

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Retrouvons-nous chez Noukette cette semaine !
Publicité

4 réflexions au sujet de « « Unfollow » de Lukas Jüliger »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s