« Le murmure de l’ogre », de Valentin Musso

51FlRvNyUVL._SY400_

C’est au billet de Bianca qui m’a fortement donné envie de lire Le murmure de l’Ogre que je dois ce savoureux moment de lecture. Quand je l’ai vu arriver dans la nouvelle fournée de services de presse pour Les Chroniques de l’Imaginaire je n’ai pas pu m’empêcher de sauter dessus ^^

Nice, en 1922. Le médecin Frédéric Berthellon quitte Paris pour assister son ami Louis Forestier dans une affaire sordide. Deux cadavres de prostituées ont été retrouvés, ainsi que ceux de deux enfants. La police s’appuie évidemment sur les indices matériels, mais le commissaire Forestier pense que les connaissances de son ami Frédéric, qui travaille dans un établissement spécialisé dans les maladies mentales, pourront l’aider à mieux cerner la personnalité du tueur.

Il s’avère que malgré les doutes de la brigade quant à l’utilité du médecin, l’entente passe très bien et l’efficacité est au rendez-vous. Cependant, le tueur a toujours une longueur d’avance, et la traque continue ; les meurtres aussi.

Quelle merveille que ce roman ! Un véritable page-turner, dans lequel l’amateur de polars trouvera absolument tout ce qu’il recherche !

En premier lieu, une intrigue passionnante. Un tueur mystérieux, rusé, qui parvient à sévir sans que la police ne parvienne à lui mettre le grappin dessus. Ensuite, un ancrage historique approfondi, dans lequel Valentin Musso nous explique comment fonctionnait la police à l’école, la création des brigades de Clémenceau, les séquelles de la première guerre mondiale. On sent que l’auteur s’est beaucoup documenté et ses recherches aboutissent à un contexte étoffé et abouti. Enfin, on ne peut que souligner le travail effectué sur les personnages. Chaque membre de la brigade est doté d’une personnalité propre qui le démarque de ses camarades. Que ce soit Frédéric, Louis Forestier ou son ami dandy Raphaël, tous sont attachants dès qu’on les rencontre la première fois.

Ce roman est un vrai thriller comme on aime les lire, et qui sont encore l’apanage de la littérature américaine. Nos auteurs français sont capables de faire aussi bien, la preuve en est avec Valentin Musso qui s’est fait un nom (et un prénom) dans l’univers des polars.

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Points, 2013, ISBN 978-2-7578-3695-8, 499 pages, 8€

88054467_p

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Le murmure de l’ogre », de Valentin Musso »

  1. Je suis très contente que tu ai aimé autant que moi !! Je compte bien lire à nouveau Valentin Musso et j’espère qu’il donnera une suite au Murmure de l’ogre car comme toi je trouve les protagonistes intéressants et attachants.

  2. Seul le coté historique m’attire. ça me rappelle la série de Guillaume Prévost mettant en scène l’inspecteur François-Claudius Simon à Paris au sortir de la 1ère guerre mondiale (t’as vu j’ai quelques références en polar. Bon on peut les compter sur les doigts d’une main mais quand même^^).

    1. Les livres audio j’ai laissé tomber, j’ai une capacité de concentration proche du nul pour écouter un roman. J’espère que tu trouveras l’occasion de l’écouter ou de le lire, parce qu’il est vraiment terrible ce roman 🙂

  3. Je viens de terminer ce roman qui m’a plu mais pas autant que les deux premiers.
    Pour la psychologie des personnages, tu as raison, même si je n’y avais pas fait très attention. Pour la documentation aussi, ça, je l’avais remarqué.
    Je l’aurais sans doute jugé très bon si je n’avais pas lu les premiers.
    Bonne semaine.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s