« L’étranger », de Jacques Ferrandez (d’après Albert Camus)

A64518J’ai lu L’étranger d’Albert Camus il y a fort longtemps, si longtemps que je ne m’en souviens pas. Je me souvenais que le personnage principal avait perdu sa mère, mais c’est à peu près tout. Cela a été un réel plaisir de redécouvrir cette oeuvre à travers les planches de Jacques Ferrandez.

Résumé : Meursault vit à Alger. Sa mère, en pension à quelques kilomètres de là, vient de mourir. Il semble peu affecté et continue de vivre sa vie, jusqu’à ce qu’un drame survienne.

Mon avis : coup de coeur !

Quelle histoire ! Et quelle adaptation de Jacques Ferrandez !

Ce Meursault est un personnage à la Bartleby, il brille par son absence. C’est un homme qu’on pourrait croire généreux, serviable, facile à vivre. Or, la réalité est plus simple : il est constamment indifférent. Il couche avec Marie mais ça ne veut pas dire qu’il l’aime. Il aide son voisin à se venger mais ça ne signifie pas qu’il cautionne. Sa mère est morte, et alors ? C’est le lot de tout le monde. Rien ne semble l’affecter.

Pourtant, le jour où il prendra une vraie décision émanant de lui, ce sera un acte tragique et fatal.

L_etranger-pageJ’ai aimé cette progression du récit, qui amène Meursault à commettre l’irréparable, puis voir ce qu’il pense une fois qu’il doit en payer le prix. La fin m’a vraiment marquée, lorsque exaspéré par un prêtre, il lui balance tout ce qu’il a sur le coeur.

Je ne saurais pas dire si l’adaptation est fidèle, mais elle m’a plu en tout cas. Les planches sont magnifiques, chargées d’une atmosphère de chaleur étouffante, de légèreté qui contraste avec le sérieux du récit. Cela forme au final un ensemble harmonieux et cohérent.

On se plonge dans cette BD comme dans un très bon roman. C’est beau, prenant, marquant et m’a vraiment donné envie de relire le livre 🙂

Gallimard, 2013, ISBN 978-2-07-064518-3, 134 pages, 22€

Retrouvez les autres billets BDs du jour chez Mango !

Publicités

20 réflexions au sujet de « « L’étranger », de Jacques Ferrandez (d’après Albert Camus) »

  1. Je n’ai pas cette version de l’oeuvre de Camus. C’est un roman « énorme » !!! et je l’ai relu avec l’accompagnement des dessins de Munoz (là le texte est intégral) c’est géant. Il a publié l’an dernier « Le premier homme » que j’ai eu pour Noël et que je lirai avec plaisir aussi.

  2. J’ai adoré cet album. L’adaptation est très fidèle. Et puis l’auteur rend à merveille l’ambiance et la lumière de l’Algérie, c’est impressionnant au niveau graphique.

  3. Cette BD semble géniale et me rappelle accessoirement qu’il faudrait un jour que j’arrive à dépasser la première page de « L’étranger » hmmm…

  4. Je vais donc revenir sur ma première impression. Quand j’ai feuilleté cette BD, je n’ai pas eu envie de la lire car ce n’était pas ainsi que je m’imaginais Le personnage et l’atmosphère du roman que j’ai lu et relu et que j’aime beaucoup mais puisque tu en fais un coup de cœur, c’est qu’elle mérite que je revienne sur mon point de vue!

    1. C’est normal Mango, quand on a beaucoup aimé un livre on aime garder ses impressions. On hésite à regarder les adaptations en film parce que ça fausse notre souvenir. Je comprends complètement ta réticence.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s