Le printemps en poésie avec Victor Hugo

chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1Aujourd’hui nous laissons l’Hiver derrière nous pour accueillir le Printemps. Par chance il s’est montré précocement cette année. Les bourgeons ont déjà pointé le bout de leur nez, j’ai pu commencer à travailler mon bronzage… Le beau temps, le ciel bleu, les journées qui s’allongent, tout cela fait du bien au moral. Vive le Printemps !

PRINTEMPS

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

Victor Hugo, Toute la lyre

Publicités

18 réflexions au sujet de « Le printemps en poésie avec Victor Hugo »

  1. Un bon classique pour le jour « J » 😆
    Je ne connaissais pas ce poème d’HUGO
    Merci de l’avoir choisi
    Bonne fin de semaine et bises de Lyon

  2. J’adore Toute la lyre, il faudra que je lise le recueil en entier un jour. Beau choix en tout qui met du baume au coeur sous une journée ensoleillée 🙂

  3. On ne peut connaître tout Hugo tant son oeuvre est immense mais on reconnaît son style entre tous ! Une belle façon de célébrer cette journée tant attendue ! 🙂 Le soleil brille, les bourgeons font des fleurs, d’autres vont venir…c’est si doux ! Bises et merci ! 🙂

      1. Bouh ! 😦 Et ça va être comme ça toute la semaine d’après ce que j’ai compris ! Bon, on n’est pas en dessous des normes de saison c’est déjà ça, on y a pris goût un peu vite à vrai dire ! 😉

  4. C’est vrai ce que dit Aspho : on reconnaît toujours Victor Hugo. il y a des poètes qui ont ainsi une musique personnelle que l’on ne peut confondre même si l’on ne connaît pas la poésie comme Apollinaire ou Verlaine.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s