« Vies volées  » de Matz & Mayalen Goust

Entre 1976 et 1983, l'Argentine a vécu sous une dictature militaire pendant laquelle près de trente mille opposants ont été enlevés, torturés, assassinés, sans qu'on sache où sont passés les corps. On les appelle les desaparecidos. Parmi ces opposants, il y avait des femmes enceintes, qu'on a laissé accoucher pour ensuite voler leurs bébés et … Continuer de lire « Vies volées  » de Matz & Mayalen Goust

Publicités

« Ásta » de Jón Kalman Stefánsson

Depuis le temps que je voulais découvrir Jón Kalman Stefánsson (notamment grâce à Jerome), voilà chose faite avec Ásta, un diamant brut qui ne demande qu'à être poli par le regard d'un lecteur fasciné et... concentré. Parce qu'autant le dire, il faut parfois se rattraper aux branches de cette oeuvre tortueuse qui va et vient dans … Continuer de lire « Ásta » de Jón Kalman Stefánsson

« La femme qui ment » de Hervé Bel

A quarante-trois ans, Sophie arrive à un tournant de sa vie. Elle est cadre à La Défense, dans une entreprise qu'elle connait depuis des années. Elle a évolué, grimpé les échelons. Mais à l'heure où il faut basculer dans le digital, elle ne se sent plus à la page. Elle doute, ne se sent pas … Continuer de lire « La femme qui ment » de Hervé Bel

« Un jour comme les autres » de Paul Colize

Cela fait un an et demi qu'Emily attend. Elle attend que son homme lui revienne. Il est parti au travail un matin, s'est retourné, lui a fait un dernier salut de la main avant de franchir la porte. Elle ne l'a jamais revu. Quelques jours plus tard, sa voiture a été retrouvée à l'aéroport. La … Continuer de lire « Un jour comme les autres » de Paul Colize

« No war #1 » d’Anthony Pastor

Le territoire fictif du Vukland se situe au sud du Groënland. C'est un archîpel constitué de deux grandes parties : la plus petite, le Saarok, est le territoire du peuple kivik. La communauté autochtone proche des Inuits, attachée à ses croyances et traditions. La plus grande partie, le Numak, est habitée des "blancs". Ceux qui … Continuer de lire « No war #1 » d’Anthony Pastor