« Kitchike » de Louis-Karl Picard-Sioui

Bienvenue à Kitchike ! Cette réserve fictive inventée par Louis-Karl Picard-Sioui dans laquelle se déploient un éventail de personnalités toutes plus étonnantes les unes que les autres.

Des personnalités que vous apprendrez à connaître à travers une succession de nouvelles, qui nous permettent de comprendre ce qu’est Kitchike, qui y vit, comment on y vit… et de se figurer la place qu’occupent les Premières Nations dans le paysage sociétal canadien.

L’écriture est audacieuse, pleine d’humour, avec tout ce qu’il faut d’expression québécoises pour qu’on soit totalement propulsés de l’autre côté de l’Atlantique. Je vous mets au défi de lire de nombreux passages sans que l’accent québécois vienne vous chatouiller l’oreille. Dépaysement garanti.

Un voyage culturel qui ne se fait pas que dans la joie et la bonne humeur, loin s’en faut. Il règne au milieu de ces personnages truculents un sentiment d’amertume, de renoncement. L’idée qu’inexorablement, la culture occidentale s’immisce dans les foyers et dans les têtes. Les clans et croyances perdurent mais jusqu’à quand ?

Ce recueil est une parution des Editions Dépaysage, une des maisons d’édition que j’aime le plus. Je suis émerveillée par la beauté physique de leurs livres, enchantée par les découvertes culturelles qu’elle amène et touchée par la littérature qu’elle propose. Je dois admettre que je ne garderai pas un souvenir marquant des nouvelles elles-mêmes, que j’ai lues avec un plaisir constant mais pas aussi enthousiasmant que je l’espérais. En revanche, la faculté de l’auteur à se glisser dans la peau des personnages en changeant du tout au tout de registre de langage m’a bluffée. Et j’ai évidemment particulièrement aimé entrer en contact avec le microcosme de Kitchike, pour tout ce que cela dit de la culture indigène aujourd’hui.

Louis-Karl Picard-Sioui et l’éditeur Amaury Levillayer ont été reçus en VLEEL et la rencontre était hyper intéressante, si vous en avez l’occasion (et le temps, le nerf de la guerre), n’hésitez pas à la regarder ou l’écouter en podcast.

2021, Dépaysage, ISBN 978-2-902039-22-7, 217 pages, 18€

Publicité

2 réflexions au sujet de « « Kitchike » de Louis-Karl Picard-Sioui »

  1. Très belle maison d’édition oui.. j’ai lu Maikan de Michel Jean (l’auteur de Kukum) sur les pensionnats où étaient envoyés les enfants des premières nations canadiennes, et j’ai Kamik, de Markoosie Patsauq, qui m’attend sur mes étagères.
    Et me permets-tu de récupérer ton lien : ce billet s’inscrit parfaitement dans le cadre de l’activité que je propose jusqu’en décembre 2023, consistant à Lire (sur) les minorités ethniques ?

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s