« Peau d’homme » de Hubert & Zanzim

Dans la famille de Bianca, un secret se transmet de femme en femme. Une peau d’homme qui leur permet de prendre l’apparence d’un garçon et même plus, d’éprouver physiquement les émois de la gent masculine. Il se trouve que Bianca doit épouser dans peu de temps Giovanni, un mariage de raison orchestré par sa famille et celle de son futur époux. Elle regrette de ne pas pouvoir apprendre à le connaître avant de se faire passer la bague au doigt.
Et c’est là que sa marraine lui révèle l’existence de cette peau d’homme…

Bianca vit dans une époque moyenâgeuse et revêtir l’apparence d’un homme va lui faire vivre une toute autre expérience de vie. Elle va ainsi se rapprocher de Giovanni et apprendre à le connaître autrement que comme femme et comme épouse.

Ce à quoi elle ne s’attendait pas, c’est que Giovanni n’est pas un coureur de jupons mais de pantalons. Et qu’il va très bien s’entendre avec Lorenzo, qui n’est autre que Bianca déguisée en homme.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire, qui est celle d’un trio amoureux sans que Giovanni ne le sache. Bianca est amoureuse de son mari mais lui ne lui rend cet amour que quand elle est Lorenzo. Le scénario est savoureux et riche en émotions.

Dans leur ville, il y a aussi le frère de Bianca qui est un prédicateur intransigeant et abominable avec les femmes, qui ne seraient que de viles tentatrices, des démons, dont les hommes seraient les pauvres victimes. Les invertis seront également touchés par sa rage, lui qui ne décuple sa recherche de pureté que pour mieux cacher ses propres vices…

J’ai été agréablement surprise car je m’attendais à ce que Bianca méprise un mari phallocrate et détestable. Que se mettre dans la peau d’un homme lui montrerait à quel point les femmes étaient bridées. Mais finalement, elle tombe amoureuse d’un homme qui lui-même doit cacher ce qu’il est et ne peut pas être entièrement libre non plus.
Je ne sais pas vraiment quel message Hubert a voulu faire passer mais ce que je retiens de cette lecture, c’est une belle histoire, lumineuse et tumultueuse, qui m’a fait passer un superbe moment.

Glénat, 2020, ISBN 978-2-344-01064-8, 160 pages, 27€

Retrouvons nous chez Noukette cette semaine…

21 réflexions au sujet de « « Peau d’homme » de Hubert & Zanzim »

    1. J’avais oublié mais je suis allée te relire. Je me souviens de tes réserves et même si je n’ai pas le même ressenti, je comprends tout ce que tu lui reproches à cet album. Je n’ai pas perçu l’histoire de la même manière que toi car pour moi Bianca n’est pas le seul sujet. C’est plutôt elle et Giovanni, qui tous deux ne peuvent pas vivre leur vie comme ils l’entendent. Et je trouve que c’est plutôt bien fait. Comme on dit, un livre, mille lecteurs, mille lectures 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s