« Un écureuil sous la neige » de Luc Bergougnoux

Lorsque je participe à l’opération Masse critique de Babelio, j’aime bien sélectionner des ouvrages que je n’aurais jamais lu autrement. Cela me donne aujourd’hui l’occasion de vous parler de ce roman policier de Luc Bergougnoux publié aux Editions Créer.

L’histoire commence en octobre 1934, dans un coin de Haute-Loire. L’adjudant de gendarmerie Camille Defaux occupe ses journées en traitant des affaires de village, rien de bien trépidant. Et cela lui convient. Ses semaines sont rythmées par les aller-retours de sa compagne avocate, des repas chez son amis restaurateur. Une vie à la campagne paisible.

Puis il reçoit un appel. Un cambriolage a eu lieu chez un habitant occasionnel venu de la ville. C’est un collectionneur et la voisine qui fait le ménage chez lui s’est aperçue qu’on lui avait volé de la vaisselle précieuse. En se rendant sur place, Camille ne s’attendait pas à ce que plus bas, dans les bois, on retrouve un cadavre.

C’est un homme du coin, né sur ces terres, même s’il a disparu pendant de longues années et qu’il n’est revenu que depuis peu. Il a été assassiné. Qui pouvait bien lui en vouloir ?

L’hiver s’installe beaucoup plus rapidement que prévu et encercle le village situé au creux d’une vallée. Une sorte de huis-clos débute. La compagne de Camille est coincée avec lui et, ne pouvant mener ses propres affaires, va l’assister dans ses recherches. Tous deux vont tâcher d’en savoir plus sur les villageois et les vieilles rancœurs qui rejaillissent lorsque certains sujets sont abordés.

Un polar régional dans la France rurale des années 30, voilà comment on pourrait résumer ce roman. Mais c’est un raccourci facile et peu engageant, alors que j’ai passé un excellent moment avec ce livre. Luc Bergougnoux n’en est pas à son premier roman et je ne sais pas si le style et la structure qu’ils donnent à ce texte est ainsi depuis le début, mais il n’a rien à envier à des auteurs plus connus.

L’enquête se met en place petit à petit, de façon fluide, sans retournement de situation grandiloquent mais suivant malgré tout un cheminement inattendu très intéressant à suivre. Des secrets de village sont révélés, jetant un éclairage nouveau sur certains personnages. L’intrigue joue avec les fils du passé et les liens tissés entre des hommes et des femmes qui se connaissent depuis toujours. Ce sont ces fils que Camille va devoir dénouer pour remonter aux origines du crime.

Quand la plume et le suspense sont au rendez-vous, avec en prime des personnages de caractère, un décor inquiétant et une ambiance angoissante savamment entretenue, cela donne un roman très agréable à lire et qu’on a du mal à lâcher.

Une lecture qui m’aura ravie et qui démontre qu’il n’y a pas que dans les « grandes » maisons d’éditions qu’on trouve de bons polars.

Editions Créer, 2020, ISBN 9782848196961, 239 pages, 15€

4 réflexions au sujet de « « Un écureuil sous la neige » de Luc Bergougnoux »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s