« Immortel » de J.R Dos Santos

Après avoir suivi J.R Dos Santos sur les traces de Kaloust Sarkisian, avec L’Homme de Constantinople et Un millionnaire à Lisbonne, romans inspirés d’une histoire vraie qui se déroulait au siècle dernier, nous changeons complètement de cap avec Immortel.

Si l’intelligence artificielle est un sujet qui vous intéresse, vous intrigue, vous questionne : ce roman est pour vous. Et si c’est un sujet qui ne vous intéresse pas, ne vous attire pas : ce roman est aussi pour vous. Car quelle que soit votre position quant à l’intelligence artificielle, elle fait déjà partie de votre vie.

Le roman s’ouvre par une annonce d’un scientifique chinois. Au cours d’une conférence, il déclare que deux bébés génétiquement modifiés sont nés. Les manipulations sur un gène en particulier font que ces enfants ne pourront jamais contracter la maladie du SIDA. Le professeur Yao Bai sait qu’il vient de jeter un pavé dans la mare en révélant un secret gardé par les autorités chinoises. Et c’est sans surprise qu’il se fait escorter dès sa descente de l’estrade pour ne plus réapparaître.

De l’autre côté du globe, au Portugal, le cryptologue Tomas Noronha, découvert dans La Formule de Dieu, aura son rôle à jouer dans cette histoire. Il va avoir l’occasion de discuter puis de collaborer avec Kurt Weilmann, un scientifique américain proche des services secrets qui travaille pour l’agence pour les projets de recherche avancée de la Défense américaine. La révélation du professeur Yao Bai sème le trouble, et sa disparition plus encore. Jusqu’à ce que des images de sa mort soient divulguées sur les réseaux sociaux, sa tête reliée à des câbles… Que s’est-il passé ?

Le lecteur le sait, les recherches du professeur lui ont permis de maîtriser le transfert des connaissances d’un humain dans une machine. Le professeur est maintenant une machine, et bien plus encore : le réseau. Il est devenu le maître du monde.

Tomas a eu l’occasion de rencontrer cet homme et les circonstances font que c’est à lui que le professeur a adressé son dernier message. A cause de ce message, le « professeur » veut la mort de Tomas qui va devenir sa cible. Et quand le réseau veut votre peau, les chances de survie sont bien faibles…

Voilà en gros pour l’intrigue : Kurt et Tomas doivent parer les attaques du professeur qui sait que sa survie dépend de leur mort. Dit comme cela, ça n’a pas l’air passionnant sauf si on est adepte de la science-fiction ou du roman d’anticipation.
Détrompez-vous.
Le talent de romancier de J.R Dos Santos est tel que vous ne verrez pas le temps passer. Le rythme est intense, les chapitres courts alternent entre les points de vue. On est en plein dans la frénésie de la course après le temps.
Mais le véritable atout de ce roman, c’est la quantité d’informations données sur l’intelligence artificielle disséminées dans tout le roman sans que ce soit indigeste. C’est à la fois effrayant et passionnant.
J.R Dos Santos est un grand journaliste au Portugal, et son appétit pour l’information est évident. Il annonce en guise d’avertissement « Toutes les informations scientifiques présentées dans ce roman sont vraies ». Et c’est tellement étayé qu’on n’a aucun doute sur la véracité de ce qui est écrit.

Immortel n’est donc pas un récit évoquant un élixir d’immortalité ou une fontaine de jouvance. Certes, c’est la manipulation génétique mais pas seulement. C’est l’histoire vers laquelle nous allons, celle des algorythmes qui dirigent nos vies, de la domotique intrusive et directive, du système de points en Chine qui désigne les bons et les mauvais citoyens…

Pour autant, si ce roman a valeur d’avertissement sur les dangers de l’intelligence artificielle, on y trouve aussi les aspects bénéfiques. Ceux qui permettent de faire évoluer la médecine, par exemple, avec des prothèses très performantes.

C’est pour toutes ces raisons que ce roman m’a passionnée. Il y a l’intrigue, le squelette du roman. Mais tout ce qui vient lui donner corps avec les données scientifiques est très intéressant, on apprend énormément de choses et on sort de cette lecture avec des réponses qui amènent de nouvelles questions. Telles que : jusqu’où puis-je accepter de laisser l’IA entrer dans ma vie ? Quelles limites suis-je en mesure de poser ? Comment m’en protéger ?

Un roman édifiant mené tambour battant par un auteur que, décidément, j’aime beaucoup.

HC Editions, 2020, ISBN 978-2-35720519-2, 560 pages, 22€

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s