Divine – Vie(s) de Sarah Bernhardt de Marie Avril & Eddy Simon

Après une première collaboration sur l’album Confidences à Allah, adaptation du récit de Saphia Azzeddine qui dresse le portrait d’une femme en quête d’émancipation, le duo revient avec cette biographie de l’inégalable Sarah Bernhardt, actrice française dont la renommée a fait le tour du monde.

Sarah Bernhardt est née en 1844, et enfant déjà, sa devise était « quand même ». Oui, c’était une femme. Oui, elle avait des rêves de gloire. Oui, elle voulait être l’héroïne de sa propre vie. Et quelles que soient les barrières qu’elle aurait à franchir, quels que soient les bâtons qu’on lui mettrait dans les roues, elle y arriverait « quand même ».

C’est d’abord l’illustratrice, Marie Avril, qui a proposé à Eddy Simon ce projet. Il faut croire que le destin de l’actrice sulfureuse l’a bien inspiré, car c’est une réussite totale ! Les épisodes de la vie de Sarah Bernhardt sont amenés par des affiches annonçant tel un titre de pièce de théâtre le chapitre à venir. Et cela commence par L’insoumise. Nous sommes en 1871 et Sarah Bernhardt est employée par L’Odéon à Paris. L’armée de Prusse assiège Paris et les habitants s’enfuient. Pas elle. L’actrice transforme le théâtre en ambulance et accueille les blessés pour lesquels elle joue un nouveau rôle, celui d’infirmière. Puis la guerre se termine, L’Odéon reprend son rôle et elle retrouve le chemin des planches. Jusqu’à ce que la Comédie Française lui fasse les yeux doux et qu’elle change de patron.

Elle était comme ça, Sarah Bernhardt. Elle faisait ce qui lui plaisait, quand ça lui plaisait, et peu importe ce qu’on en dirait. Elle avait des amants, et des amantes. Elle s’habillait en pantalon si ça lui chantait. Avait des animaux de compagnie pour le moins étranges, comme un guépard ou un crocodile. Fantasque et excentrique, une femme qui sortait complètement des carcans de l’époque. 

Aventurière, elle a choisi de faire une tournée américaine lorsque le vent ne lui était plus favorable en France. Et bien qu’incapable de parler anglais, elle ravissait les Américains par son talent. C’est une des rares personnalités de l’époque à avoir connu la célébrité aux quatre coins du monde en son temps. 

C’était une femme libre, au coeur infidèle, qui a pourtant gardé un grand amour tout au long de sa vie: son fils, Maurice. Malgré les évènements qui ont jalonné leur vie et les séparations dues aux engagements professionnels de Sarah, tous deux ont conservé une relation privilégiée jusqu’aux derniers jours de Sarah Bernhardt

Servi par les magnifiques planches de Marie Avril, aux traits délicats et aux jolies couleurs douces, ce récit forme un formidable roman d’aventures, celui d’un destin exceptionnel que les femmes pourraient envier, même si évidemment chaque médaille brillante a son revers. Quel personnage exaltant ! Quelle fougue ! On ressort de cette lecture captivés et ravis d’avoir pu entrer dans la vie fascinante de Sarah Bernhardt au fil des pages. 

Un grand merci à Eddy Simon et à Marie Avril pour cette lecture marquante sur laquelle on a envie de revenir à peine la dernière page tournée. 

Futuropolis, 2020, ISBN 9782754823166, 176 pages, 22€

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Je participe à la BD de la semaine, et aujourd’hui on se rejoint chez Stephie !

13 réflexions au sujet de « Divine – Vie(s) de Sarah Bernhardt de Marie Avril & Eddy Simon »

  1. La couverture me rebute un peu mais l’actrice est fascinante. J’ai d’autres petites réserves que je n’exposerai pas ici mais le sujet m’intéresse beaucoup.

  2. Je ne connais pas la vie de Sarah Bernhardt et je suis curieuse alors pourquoi pas. Ce que tu en dis m’attire beaucoup. J’aime les destins de femmes atypiques et en avance sur leur temps.

  3. Jusqu’à cette BD son nom était une simple référence issue de mes cours de littérature. Grâce à cette splendide BD, elle s’est enfin incarnée pour moi

  4. Bien envie de tenter, et je sais que l’album est dispo en numérique dans ma bibliothèque (mais la lecture numérique de BD, je n’ai encore jamais tenté…)

Répondre à nathaliesci Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s