« Un jour comme les autres » de Paul Colize

téléchargement.jpgCela fait un an et demi qu’Emily attend. Elle attend que son homme lui revienne. Il est parti au travail un matin, s’est retourné, lui a fait un dernier salut de la main avant de franchir la porte. Elle ne l’a jamais revu. Quelques jours plus tard, sa voiture a été retrouvée à l’aéroport. La police pense à un départ volontaire. Mais où ? Pourquoi ?

Quand son ami Michel la contacte en lui disant qu’il y a du nouveau, elle reprend espoir. Il tient un blog consacré aux affaires criminelles et quelqu’un a posté un message. La jeune femme qui témoigne aurait aperçu Eric le jour de sa mort. Et elle peut même dire avec qui il était…

Si la police semble piétiner, deux journalistes d’investigation ont bien envie de creuser l’affaire. Pour cela, il faut approcher Emily, aussi insaisissable qu’un serpent. Elle reprend des forces près du Lac Majeur, en suivant des cours de chant, elle qui chante magnifiquement l’opéra. Emily veut à tout prix savoir ce qui est arrivé à son compagnon mais se méfie des gens. Alain et Fred vont devoir la convaincre de coopérer. Alain prend cette affaire particulièrement à coeur car il avait eu l’occasion de travailler avec Eric, un homme engagé et vindicatif. Peut-être trop ?

Pour être franche, le fond de l’histoire m’a moyennement passionnée. A savoir ce qui est arrivé à Eric et pourquoi il a disparu. Etrangement, ce qui m’a vraiment plu, c’est tout ce qui vit autour de cette histoire : Emily, son caractère étrange ; les méthodes d’investigation d’Alain et Fred ; la personnalité d’Eric ; les indices qui ne concordent pas. Il y a une vraie épaisseur dans ce roman, grâce aux sous-intrigues en Italie et aux errances de Fred, qui veut se démarquer mais reste impressionné par la maîtrise et le savoir-faire de son mentor, Alain.

Ce roman de 450 pages se lit très rapidement, car les chapitres sont très courts, deux-trois pages. On alterne donc entre les différents protagonistes, listés en début d’ouvrage. Cela permet de se familiariser rapidement avec tout le monde et de ne pas les perdre de vue trop longtemps ; tous avancent au même rythme. La lecture est aisée et fluide. Paul Colize a par ailleurs une écriture de qualité. L’effort des belles tournures passe facilement à la trappe dans les romans policiers, ce qui n’est pas du tout le cas ici. C’est précis, soigné, avec une pointe d’humour pleine d’esprit.

En résumé, c’est ce qu’on appelle un page-turner. Une fois commencé, vous aurez du mal à reposer le roman. L’intrigue est bien ficelée, malgré un dénouement trop abrupt, avec des rebondissements à la clef. Je crois qu’il m’aura seulement manqué de trouver le disparu suffisamment intriguant pour avoir envie de savoir ce qui lui était arrivé.

Merci aux éditions Hervé Chopin et à Agnès Chalnot pour l’envoi de ce roman 🙂

Hervé Chopin, 2019, ISBN 9782357204621, 445 pages, 19€

 

Une réflexion au sujet de « « Un jour comme les autres » de Paul Colize »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s