« Dura Lex » de Bruce Desilva

Mais personne ne veut voir Kwame Diggs sortir de prison, sauf sa mère qui a toujours cru en son innocence. On l’accuse donc de délits imaginaires pour le punir et prolonger sa peine. Cette injustice parvient aux oreilles de Mason, journaliste au Dispatch, fils du patron, qui veut faire éclater l’affaire. Contre l’avis de son collègue, Mulligan, pour des raisons évidentes.
Entre les deux, la course est engagée. Entre celui qui veut tout faire pour que Diggs reste en prison et celui qui ne cherche qu’à dire la vérité.

Ce roman qui commence brillamment comme un thriller, avec l’apparition des crimes et l’enquête, prend une tournure tout à fait passionnante. Car au-delà de l’affaire criminelle, il y a toutes les questions morales qui émergent et se confrontent. Un adolescent peut-il être jugé comme un adulte ? Peut-on faire justice soi-même quand on estime que le système judiciaire est défaillant ? La vérité est-elle toujours une bonne chose ?

Mulligan et Mason, chacun dans leur camp, s’investissent dans ce qu’ils estiment juste tout en se remettant en question et en approfondissant à la fois les crimes des années 80 et l’affaire des fausses accusations, mettant en lumière des zones d’ombre dissimulées ou insoupçonnées. La rythmique de l’écriture est finement orchestrée et nous pousse toujours plus à avaler les pages de ce thriller à la fois haletant et qui nous questionne avec intelligence.

Remarquable !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Actes Sud, 5 septembre 2018, 978-2-330-10890-8, 446 pages, 23€

logorl2018
http://delivrer-des-livres.fr/?p=32129
Publicités

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s