« Tous les soleils d’hier » de Sarah Winman

téléchargement.jpgEllis est un homme seul et vieillissant. Sa femme est morte, il travaille à l’usine. Son quotidien est monotone et mélancolique. Quand un accident de vélo le contraint à rester chez lui, c’est l’occasion pour lui de revenir sur les événements qui ont jalonné sa vie et l’ont conduit là où il est.

Très jeune, il a fait connaissance avec Michael, nouveau venu dans le quartier. Les deux garçons sont vite devenus des amis très proches, inséparables. Une amitié solide qui au fil du temps s’est transformée en autre chose. Un mélange d’amour, de fascination et de désir.
Des années plus tard, c’est Annie qui débarque dans leur vie. Cette jeune femme un peu fofolle, spontanée, débordante de vie et d’énergie, se plait tout de suite avec ces deux garçons. Elle fréquente amoureusement Ellis et amicalement Michael.

Tous les trois forment un groupe unique, attachant, très complice, même après le mariage d’Annie et d’Ellis. Elle n’a jamais posé de mots sur la relation qu’ont tissé les deux hommes mais elle a compris. Et le respecte.
Il n’y a guère qu’Ellis pour qui cela restera jamais à jamais un sujet tabou.

Ce roman est bouleversant à plusieurs égards. Il touche à ce qu’on est au fond de soi, et qu’on n’accepte pas. Ellis est incapable d’assumer qu’il voue à Michael un amour entier, corps et âme. Et les conséquences de cette dénégation seront dramatiques. Cela donnera lieu à une partie de l’histoire racontée par Michael, à la fois magnifique et poignante.
Tous seront touchés, chacun à leur manière, y compris Annie.
Il y a le tragique d’une histoire d’amour qui aurait pu devenir quelque chose de beau et de grand mais qu’on a étouffée et empêchée d’éclore.

Vous trouverez aussi en toile de fond la thématique de l’art, présente avec la symbolique du tableau de Van Gogh, Les Tournesols, dont on aperçoit un extrait sur la couverture. L’écriture de Sarah Winman est elle-même portée par une belle luminosité, des nuances de couleur en adéquation avec les émotions.

Je garde un souvenir très ému de cette lecture, empreint à la fois de beauté éclatante et de mélancolie. C’est délicat, subtil, renversant. Un coup de coeur.

Merci à Agnès Chalnot et aux Editions Stéphane Marsan pour cette belle découverte (une fois de plus).

Stéphane Marsan, 978-2-37834-081-0, 219 pages, 16€

2 réflexions au sujet de « « Tous les soleils d’hier » de Sarah Winman »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s