« Le maître des illusions » de Donna Tartt

téléchargement.jpgRecommandé par mon Amoureux (qui l’a lu deux fois) et plébiscité sur Facebook quand je vous ai demandé conseil pour mes lectures de vacances, je me suis décidée à le lire pendant mon séjour au Portugal. Il aurait été plus approprié en hiver, car l’histoire se passe dans le Vermont, dans les zones montagneuses soumises aux caprices de la neige et du vent. Mais la chaleur écrasante ne m’a pas empêchée d’apprécier fortement cette lecture.

Le personnage principal est Richard. Sur un coup de tête, ce Californien décide d’aller étudier à l’autre bout du pays, dans le Vermont. Il intègre une université nichée dans la nature sauvage et plus particulièrement une classe de grec ancien. Un prof et cinq élèves seulement, qui forment un cercle à part et confidentiel. Une forte amitié se lie entre eux, arrosée d’alcool, de drogue, d’argent qui coule à flots. Car si Richard est boursier, les autres ont une existence beaucoup plus aisée.

Alors que Richard commence à s’intégrer au groupe qui lui préexistait, il comprend qu’on lui cache quelque chose. Il entend des bruits la nuit, surprend des regards… Et apprend que ses amis ont commis un meurtre, qui va les entraîner dans un cercle vicieux dont il sera difficile d’échapper.

C’est le deuxième roman de Donna Tartt que je lis (Le chardonneret était le premier) et je remarque deux points communs : il s’agit dans les deux cas d’un roman d’apprentissage d’une densité étonnante. Donna Tartt se plait à tout détailler et à tout analyser. On sait tout des décors, des physiques, des émotions vécues, des émotions affichées, des pensées, des impressions. C’est incroyablement étoffé et pas le moins du monde ennuyeux. J’aime au contraire quand on entre dans un roman en étant submergé par l’histoire. Vous aurez l’impression de connaître Richard, Camilla, Bunny, Charles et Francis comme si vous faisiez partie de la bande.

Quant à l’intrigue elle-même, c’est superbe. Finement amenée, intelligement construite et diaboliquement surprenante. Le tournant étant la révélation du meurtre qui va amener les personnages à connaître divers bouleversements, dont ceux que vous imaginez, la peur d’être découverts et l’enlisement dans le mensonge. Et puis il y a les événements inattendus qui viendront pimenter l’histoire.

Le personnage de Richard est particulièrement intéressant. C’est de son point de vue que l’histoire est racontée et on assiste à sa transformation au fil des chapitres. A ce titre c’est un roman d’apprentissage absolu et parfaitement mené.

Un bémol ? Allez, je me lance. L’histoire se passe à priori dans les années 80 (je me fie aux références culturelles). Mais certaines expressions utilisées par les personnages faisaient tellement old school que je situais plutôt les événements dans les années 40. « Fichtre », « un ice-cream soda » et autres termes me semblaient anachroniques. Je sais bien que les protagonistes se donnaient un genre dandy mais je pense tout de même que la traduction mériterait d’être revisitée.

En définitive, j’ai beaucoup, beaucoup aimé et vous engage à lire ce roman à votre tour.

Pocket, 2004, 978-2-266-12533-8, 706 pages

6 réflexions au sujet de « « Le maître des illusions » de Donna Tartt »

  1. J’avais hâte de lire ta chronique, ayant adoré Le maître des illusions que j’ai lu il y a tellement longtemps qu’y penser ne me rajeunit pas. Fichtre, quel bon livre !
    Gros bisous !

  2. Mon premier Tartt, lu il y a des lustres. Le deuxième aura été Le chardonneret… et sera aussi le dernier. J’ai retrouvé dans l’un et l’autre les mêmes défauts et des longueurs à n’en plus finir…

    1. On ne peut pas le nier, il y a des longueurs. Mais finalement, au fil de mes lectures, j’ai appris à aimer ces longueurs qui finalement donnent plus d’épaisseur à l’histoire sans l’alourdir ni lui faire perdre de l’intérêt. En tout cas de mon point de vue. Mais je te comprends.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s