« L’attrape-souci » de Catherine Faye

téléchargement.jpg

Premier livre des 68 premières fois
Première découverte….
Premier coup de coeur…

Donc vois-tu, quand tu as un souci, n’importe lequel […] tu glisses une des petites poupées sous ton oreiller, tu le lui confies et le lendemain matin, quand tu te réveilles, plus de souci, il s’est envolé.

C’est peu après avoir adressé ces mots à Lucien que sa mère s’est envolée elle aussi. Ils étaient dans une librairie, elle s’est éloignée, et n’est plus revenue.

Voilà le petit garçon de onze ans laissé à l’abandon en Argentine, à Buenos Aires. Dans le pays de sa mère, mais un pays qu’il ne connait pas. Elle lui a heureusement appris l’espagnol, ce qui lui permet de se débrouiller et de se fondre dans la masse des Argentins bien qu’il soit bel et bien français.

De fil en aiguille, Lucien va faire des rencontres extraordinaires. Un attrape-souci de 11 ans qui va attirer les sympathies de personnes très différentes et enrichissantes, chacune à leur manière. Un petit garçon auprès desquels ils vont oublier leurs soucis.

Tout d’abord il y aura Gastón, un homme fatigué de ramasser des papiers et cartons pour survivre dans un bidonville. Lucien apprendra auprès de lui la situation politique dramatique du pays et la misère, mais aussi le courage et la bienveillance. Ce sera le premier caillou de son chemin en Argentine.

Puis il y en aura d’autres, que je ne vous dévoilerai pas, qui lui permettront de se frayer surtout un chemin vers lui-même. De se libérer d’une mère qu’il adorait malgré ses imperfections, de quitter l’enfance pour tendre vers l’âge adulte. De grandir avec sa personnalité envers et contre tout, en dépit des embûches et des désillusions.

J’ai adoré cette histoire aux allures de fable en même temps que de roman initiatique. Il y a du vraisemblable et de la folie, des moments tendres et des moments très durs, des rencontres qui font du bien et d’autres qui blessent.

L’attrape-souci me laisse le sentiment d’un roman très coloré et sensoriel, car Caherine Faye insiste beaucoup sur les décors et les odeurs, les goûts, les textures. J’ai adoré son univers, qui m’a mis de l’espagnol plein la tête, m’a revêtue d’un exotisme enivrant et m’a fait vivre une aventure palpitante aux côtés de Lucien.

Je suis ravie d’avoir pu lire cet ouvrage, à côté duquel je serais sans doute passée sans les 68 premières fois.

119118512_o

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « « L’attrape-souci » de Catherine Faye »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s