« Vazahabe » de Denis Vierge

arton4661.jpg

Quand un dessinateur voyage, ça peut donner des carnets de voyage, mais ça peut aussi donner une histoire.

Celle-ci se passe à Madagascar. Monsieur Camier arrive de France pour chercher sa femme, malgache, qui est revenue au pays visiter sa famille mais n’est jamais revenue. Il se trouve que les deux tourtereaux ne sont pas tombés amoureux l’un de l’autre dans la minute, il s’agit plutôt d’un échange de bons procédés. Je t’offre un cadre de vie confortable en échange d’une vie maritale paisible et affectueuse. De là à penser que la belle s’est fait la malle la première occasion venue, il n’y a qu’un pas. Mais Guy connait Marie-Belle, il est sûr qu’elle ne lui aurait pas fait un coup pareil. Alors aidé d’un ancien légionnaire et d’un chauffeur du crû, il part en quête de sa douce.

Et c’est ainsi qu’on est trimballés dans un village puis dans un autre. Il court il court le furet… C’est très sympathique à suivre et de plus en plus intrigant. Mais où est donc passé Marie-Belle ? Il nous fait de la peine ce pauvre Camier, tout vieux et bedonnant, qui s’accroche à sa femme malgré ce qu’il apprend au fur et à mesure.

Cette lecture dépaysante m’a bien plu. A la fin de ma lecture j’ai trouvé le comportement des malgaches caricatural, avec tous ces profiteurs qui abusent de la peine et de la générosité de Camier. Mais finalement, avec les croquis et notes de voyage en fin d’ouvrage, je me dis que Denis Vierge a rapporté ce qu’il a vu sur place. Et puis l’honnêteté c’est bien joli mais quand on a faim, ça ne nourrit pas son homme.

Je ne suis pas trop fan des dessins mais ça ne m’a pas dérangé. J’ai été séduite par le scénario et l’immersion culturelle, notamment avec le dialecte local.

Un bémol ceci dit : c’est agaçant de s’apercevoir une fois l’histoire finie qu’il y avait un gloassaire en fin d’ouvrage pour comprendre certaines expressions et certaines scènes nécessitant une explication contextuelle. Personnellement, quand c’est fini c’est fini, je ne vais pas aller chercher à telle ou telle page davantage d’explications. Cela aurait été sympa de préciser en première page que ce glossaire existait…

Mais sinon c’était bien 😉

Editions Paquet, 2010, ISBN 978-2-88890-347-5, 128 pages

Ce diaporama nécessite JavaScript.

bd_de_la_semaine_big_red
Retrouvez les autres BDs de la semaine chez Moka !

 

17 réflexions au sujet de « « Vazahabe » de Denis Vierge »

  1. Pourquoi pas, la couverture me dit quelque chose.
    Je suis comme toi pour les glossaires. Et je préfère les notes de bas de page, ça évite les allers-retours…

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s