« Rendez-vous à Phoenix » de Tony Sandoval

513DbGIVlGL.jpgEncore une BD repérée grâce à notre rendez-vous du mercredi et qui par chance se trouvait à la médiathèque. Comme d’habitude, je n’ai pas noté chez qui je l’ai vu, mais tu te reconnaîtras sans doute 😉

Cet album est l’histoire vraie de Tony Sandoval, un Mexicain qui rêve de retrouver son amoureuse, une américaine de Portland. Il a pour but de vivre de son crayon (il est dessinateur) et de faire carrière aux USA. Mais les places sont très chères pour entrer dans le pays, le consulat l’invite à reformuler sa demande dans un an. Un an ? Loin de Suzanne, enfermé dans son village ? Inenvisageable.

Alors il tente le tout pour le tout, comme des milliers d’autres. Il va entrer clandestinement aux Etats-Unis et donner rdv à Suzanne à Phoenix.

Et c’est son histoire qu’il nous raconte, sans fausse pudeur (les baskets qui puent à des kilomètres), sans hypocrisie (il était mort de trouille), sans dramatiser (bon, on s’est fait choper, retour à la case départ et on recommence).

C’est une expérience effrayante, humiliante et décourageante, quand justement la police les reconduit à la frontière, quand le passeur les plante parce qu’il se rend compte que c’est foutu, quand ils traversent des zones où des voyous en profitent pour détrousser les clandestins du peu qu’ils ont.

Et c’est aussi dans l’absence de dramaturgie qu’on perçoit qu’il s’agit d’une expérience authentique. Pas besoin d’en faire des caisses, la situation est déjà suffisamment « romanesque ».

J’ai tout aimé : l’histoire, le ton, les dessins, comprendre comment ça se passe réellement quand on veut passer la frontière clandestinement. Je ne regrette vraiment pas ma lecture 🙂

Editions Paquet, 2016, ISBN 978-2-88890-768-8, 79 pages, 18€

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

bd_de_la_semaine_big_red
On se retrouve chez Stephie pour les autres BDs de la semaine !
Publicités

16 réflexions au sujet de « « Rendez-vous à Phoenix » de Tony Sandoval »

  1. Sandoval ❤
    Tiens, je n'avais pas compris que c'était de l'autobio dans la précédente chronique que j'avais lue (pareil que LaSardine, je ne sais plus chez qui). Du coup, ça ravive mon envie de lire car j'aime beaucoup ce genre de témoignage 😉

  2. Difficile de rester de marbre face à l’univers si intense de Sandoval…! Je n’ai pas lu celui là mais chaque incursion dans son monde est une véritable expérience !

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s