« Quand le cirque est venu » de Wilfrid Lupano & Stéphane Fret

quandLeCirqueEstVenu.jpgN’ayant pas pour habitude d’arpenter les rayons BD jeunesse, je serais totalement passée à côté de cet album si notre Petit carré jaune national n’en avait pas parlé ici.

Le général Poutche dirige un pays imaginaire avec une main de fer. Lui, ce qu’il aime, c’est l’ordre. Aussi décide-t-il de tout et lui obéit-on au doigt et à l’oeil. Quand un cirque débarque sans qu’il ne soit au courant, ça ne lui plait pas. Du tout du tout.
Le ministre du divertissement lui explique que le peuple souffre, en a gros sur la patate de ne manger que des patates, et qu’un peu d’amusement ne ferait pas de mal, ça aiderait à avaler plus facilement les jours difficiles.

Soit. Laissons les saltimbanques opérer !

Mais chez le général Poutche, le moindre geste peut être une provocation. Comment ce funambule ose-t-il marcher plus haut que le général ? Et cet homme très costaud qui parvient à briser les chaînes qui l’entravent, ne serait-ce pas un message caché pour inciter le peuple à briser ses propres chaînes ? Allez, hop hop hop, tout le monde au gueunouf ! Vous l’aurez compris, c’est un lieu où il vaut mieux ne pas finir. On sait quand on entre mais jamais quand on en sort, si on en sort un jour.

Et voilà comment avec une histoire autour d’un cirque on peut expliquer aux jeunes ce qu’est le totalitarisme et comme il est dangereux. Ce général Poutche est l’incarnation du dictateur dans toute sa splendeur : moi moi moi et moi et comme je pense et comme je veux et si t’es pas content, au gueunouf ! La liberté d’expression baillonnée et les accusations injustes sont explicitées pour une compréhension immédiate. Je pense que cet album met à la portée de tous les gamins ces notions politiques compliquées et l’importance du vivre ensemble.

En plus de ça, c’est terriblement drôle. J’adore l’avant-après dans la salle des débats :
– AVANT :  » On est libres, on est tous pareils, on est tous copains ».
– APRES : « On est libres d’aimer le général Poutche, on est tous pareils en uniformes, on est copains de médailles ».
Entre les jeux de mots et le comique de situation, je me suis régalée.

Donc à mettre entre toutes les jeunes mains, mais pas que. J’ai adoré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Delcourt, 2017, ISBN 978-2-7560-9421-2, 24 pages, 14,50€

bd_de_la_semaine_big_red
Les autres BDs de la semaine sont à découvrir chez Noukette !
Publicités

12 réflexions au sujet de « « Quand le cirque est venu » de Wilfrid Lupano & Stéphane Fret »

  1. Ouh que j’aime ton billet…. j’aime tout à fait ça (et c’est pas le général Poutche qui me dira le contraire… des patates, des patates !!) Le carré jaune hissé au rang national se gonfle d’orgueil (pif paf poufffff)

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s