« Lagos Lady » de Leye Adenle

images

51MocXGUWDL._SX195_De retour sur le blog après de gros soucis de connexion Internet (que je soupçonne de ne pas être tout à fait résolus) pour vous parler d’un nouveau titre de la sélection pour le Prix Meilleur polar Points.

Cette fois, la sélection nous emmène au Nigeria. Guy Collins, un journaliste londonien peu aguerri se rend sur place pour couvrir les élections. Plus par bravade que par conviction. Dès le premier soir, il voit le cadavre d’une victime de crime rituel et se fait arrêter en compagnie de nombreux autres badauds. C’est une femme qui va le tirer d’affaire, énigmatique et influente, qui s’est créée un réseau puissant et secret.

Guy n’ose pas dire qu’il n’est qu’un journaliste de seconde zone pour un média très peu connu et fait croire qu’il travaille pour la BBC. La belle Amaka veut donc coopérer avec lui pour révéler au monde ce qu’il se passe au Nigéria, où des prostituées disparaissent du jour au lendemain vraisemblablement pour servir aux crimes rituels.

Je ne sais pas trop quoi dire de ce roman. Ou plutôt, je ne sais pas comment expliquer pourquoi je n’ai pas franchement aimé alors qu’il est plutôt pas mal. J’ai trouvé que ça partait trop dans plusieurs directions sans qu’on comprenne pourquoi, et surtout, la relation entre Amaka et Guy est assez risible (digne d’une romance de gare). Mais j’ai trouvé que le fin mot de l’histoire éclairait d’emblée l’ensemble du roman et que finalement, tout se tenait bien. Mais du coup le plaisir de la lecture est arrivé trop tardivement pour que j’aie envie de le conseiller.

Première déception dans cette sélection, mais tant mieux, cela m’aidera dans mon choix final.

Points, 2017, ISBN 978-2-7578-6404-3, 396 pages, 7,80€

Publicités