« Là où naissent les ombres » de Colin Winnette

71HN4GCy54L.jpgCela fait des jours que les deux frères, Brooke et Sugar, rôdent dans les bois, en attendant de retrouver la ville où les attend leur butin. Ces chasseurs de prime n’attendent qu’une chose, récupérer leur argent avant de se prélasser dans un bain puis devant un bon dîner.

Mais à leur arrivée, le saloon n’existe plus et c’est un homme inconnu qui a pris les rênes de la ville. Les voilà sans le sou et contraints de retourner dans les bois. A leur réveil, ils trouvent endormis à côté d’eux un jeune garçon qui ne se souvient de rien : ni qui il est, ni d’où il vient. Ils l’appelleront Bird.

Sugar et Brooke sont de drôles de personnages, notamment Sugar qui cache une particularité étonnante et repoussante. Ils vivent toujours à deux, isolés, gagnant leur vie sur la mort des autres. Bird n’a rien à leur envier. Ce bonhomme arrivé de nulle part comme un ange n’en a que l’apparence, assez vite il comprend ce qu’il doit faire pour survivre. C’est la loi du plus fort qui règne en maître.

D’autres personnages apparaîtront et formeront un canevas en toile d’araignée. Tous les fils finissent par se rejoindre. Cependant, leur finalité n’est pas toujours évidente. Ces liens semblent artificiels, crées de toute pièce pour structurer l’histoire.

L’ambiance en revanche est réussie. C’est sombre, très, parfaitement amoral même. L’auteur fait preuve de peu de sympathie pour ses personnages, qui subissent des sorts peu enviables.

Globalement, c’est un roman qui n’a de thriller que le nom. On est plutôt dans le roman noir. L’histoire prend son temps pour s’installer, un peu trop peut-être, et ne s’emballe qu’après la moitié du roman. C’est à ce moment là que l’intrigue devient intéressante et qu’on entrevoit où veut en venir Colin Winnette. Là où naissent les ombres ne restera pas gravé dans les mémoires mais, indéniablement, il y a un beau potentiel dans ce premier roman.

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

J’ai Lu, 2017, ISBN 978-2-290-13909-7, 284 pages, 7,60€

Publicités

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s