« Petit cahier d’exercices : Allez ! Hop ! Debout » de Jean-Louis Muller

51WUQB63TeL._SX195_.jpgL’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ! C’est ce qu’on dit, et c’est ce que je crois. En tout cas pour mon cas. Je déteste me lever après 9h00, j’adore avoir rentabilisé ma matinée pour pouvoir profiter de mon après-midi, j’aime m’accorder un moment de calme avant que la journée ne démarre vraiment et s’affole… En clair, ce cahier d’exercices prêche une convaincue à défaut d’une praticante (je ne suis pas encore prête à me lever avant 7h00, j’aime bien dormir quand même).

Mais quand on est profane, qu’on a entendu parler de cette nouvelle mode du lever tôt, est-ce que ce livre est un bon moyen de démarrer ?

Je suis tentée de répondre que non. Alors que j’avais beaucoup aimé le Petit cahier d’exercices de pleine conscience, dans la même collection, j’ai ici été déçue par la démarche de l’auteur. Le souci ici est qu’on nous dit que se lever tôt est bon pour la santé, pour l’estime de soi, pour l’image qu’on dégage auprès des autres, et je pense effectivement que c’est le cas. Mais le lien de cause à effet n’est pas développé, et je trouve ça vraiment dommage parce que pour se motiver à se lever 1h00 – 1h30 plus tôt il faut vraiment avoir de bonnes raisons. 

Ces raisons, je les connais pour avoir lu Miracle Morning de Hal Elrod, cité dans ce livre. Là, l’auteur nous explique comment il a repris sa vie en main avec sa méthode du lever tôt, et étape par étape, nous prouve par A+B en quoi cela a été bénéfique, essentiel même, pour progresser de jour en jour.
Rien de tout cela dans ce cahier qui ne fait qu’asséner des vérités sans preuves. Par exemple, en vous levant plus tôt vous aurez un meilleur réseau relationnel. Je reparcours le cahier et nulle part je ne lis en quoi me lever tôt va me permettre d’accéder à un meilleur réseau.

D’autre part, l’auteur accentue la difficulté que peut poser l’entourage. Alors que Hal Elrod explique comment on peut faire participer ses proches et aussi leur épargner certaines contraintes, en voyant les choses positivement, Jean-Louis Muller parle de zapper le petit-dej avec ses enfants, de ne plus les amener à l’école, pour pouvoir négocier avec son patron de commencer plus tôt parce qu’on sera plus productif. Alors vous je ne sais pas, mais moi je me vois mal demander à ma supérieure d’aménager mes horaires selon mon rythme et dire à mon enfant que désormais il se débrouillera pour aller à l’école (je caricature mais c’est le ressenti que j’ai eu en lisant les conseils dans ce cahier). 

Autrement, il est question de tests pour évaluer le niveau de difficulté duquel on part et d’exercices pratiques pour se lever tôt. Mettre le réveil plus tôt, d’abord une sonnerie stridente, puis au fur et à mesure réduire l’intensité pour finir par un gentil gazouillis. Baisser la température de sa chambre. S’hydrater de bon matin. Encore une fois, tout cela est bien utile pour mettre en pratique sa résolution, mais il manque encore l’explication des avantages. 

En définitive, je trouve que ce petit cahier fait du lever tôt une épreuve plus qu’un challenge. Les vertus sont positives, mais le chemin semble bien plus ardu qu’il ne l’est véritablement. Et le manque d’explications quant à ces vertus est très dommageable. Si j’avais commencé par ce cahier, je ne verrais aucun intérêt au courant du lever tôt. 

Merci à Babelio et aux éditions Jouvence pour l’envoi de cet ouvrage dans le cadre du dernier Masse Critique 🙂

Editions Jouvence, 2016, ISBN 978-2-88911-761-1, 64 pages, 6,90€

Publicités

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s