« 1666 »de Geraldine Brooks

41YEKESV4VL
joli-coeurDans un petit village d’Angleterre vit une communauté où chacun se connait, s’estime ou se déteste. Mais tous vont être unis par la même frayeur : l’épidémie de peste qui est arrivée en 1666.

Parmi tous ces habitants nous suivons particulièrement Anna, une jeune femme qui a perdu son mari dans un accident de mine et vit dans sa chaumière avec ses deux petits garçons. Pour subsister, elle travaille pour la famille bourgeoise locale et pour le pasteur et sa femme. Si les premiers sont détestables, elle va trouver auprès des seconds un appui moral et intellectuel indéfectible.

Tous les trois auront à coeur de soigner les malades et de soutenir les vivants. Le pasteur spirituellement, Elinor et Anna avec la médecine qu’elles vont devoir apprendre sur le tas.

Huis clos passionnant inspiré d’une histoire vraie, ce roman nous fait vivre le choix d’habitants qui ont décidé de vivre sans jamais quitter le village pour ne pas prendre le risque de contaminer d’autres personnes ailleurs. Les hommes, les femmes, les enfants tombent comme des mouches. Il n’est pas rare de voir une maison auparavant grouillante de vie ne plus abriter qu’une seule personne.

On s’attache d’emblée au personnage d’Anna, qui n’échappe pas au fléau et voit la mort s’abattre autour d’elle.

Il y a la peste, mais il y a aussi le thème de l’amitié, de la sorcellerie, de l’amour, des croyances. C’est un roman très bien écrit, prenant, qui nous plonge véritablement dans cette époque troublée. Je l’ai dévoré.

10/18, 2004, ISBN 978-2264038388, 334 pages

Publicités

2 réflexions au sujet de « « 1666 »de Geraldine Brooks »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s