« Place des tilleuls » de Carole Duplessy-Rousée

place-des-tilleulsStan, Gabriel et Milan sont amis depuis qu’ils se sont connus durant leurs années d’études. Ils se voient très souvent, se téléphonent, se confient les uns aux autres. Malgré leurs caractères différents, ils sont inséparables.

Stan est obstétricien et gagne très bien sa vie. Il ne connait que des aventures passagères et ne souhaite pas s’engager dans une véritable relation amoureuse. Gabriel est séparé et vit avec sa fille adolescente, qui lui pose pas mal de soucis. Quant à Milan, c’est un croate taciturne qui se rend souvent au pays voir sa mère déterminée à découvrir qui a tué son mari au cours d’une arrestation abusive. Il est très amoureux d’une femme qui ne lui rend pas cet amour.

A partir de là, on sait qu’on entre dans un roman feel good, qui met généralement en scène des personnages féminins. C’est plutôt sympa d’aller voir ce qui se passe du côté des hommes. Il se passe pas mal de choses, dans leurs vies et dans leurs têtes, et eux aussi sont soumis aux interrogations plus ou moins existentielles : est-ce que je passe à côté de ma vie ? Est-ce que je dois tenir tête à ma fille ou lui passer ses caprices ? Est-ce que cette femme a des sentiments pour moi ? Est-ce que je suis à côté de la plaque ?

Le trio est franchement attachant parce qu’au fond chacun d’eux nous ressemble, on peut s’y retrouver facilement. Et puis il y a des intrigues secondaires qui viennent fortement enrichir la trame principale. Il y a toute une affaire du côté de la mère de Milan notamment, et aussi dans la vie familiale et sentimentale de Gabriel.

Et j’ai failli oublier d’en parler alors que c’est au coeur de ce roman : la maison de campagne Place des Tilleuls qu’ils se sont décidés à acheter pour se retrouver au calme, entre gars, les week-ends. Et elle aussi réserve une surprise de taille.

Mais je n’en dirai pas plus et vous laisse découvrir ce roman, qui vous fera passer un bon moment allongé sur un transat. Une bonne lecture de vacances, en somme. Ou celui qui vous videra la tête entre deux romans plus denses.

France Loisirs, 2016, 464 pages, 17,99€

Publicités

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s