« Seeker » de Jack McDevitt

71g1xJMZm4L.sl200.jpgDjoli-coeurans un univers qui se passe des milliers d’années après notre ère, les humains ont établi des colonies sur différentes planètes de la galaxie. La Terre est encore habitée mais nombreux sont ceux qui sont nés à des centaines de milliers de kilomètres et qui n’y ont jamais posé un pied.

C’est dans ce monde qu’oeuvrent Alex Bénédict et Chase Kolpath, deux antiquaires qui recherchent des artefacts du monde ancien et les revendent au plus offrant. Leurs méthodes frôlent parfois l’illégalité, voire la malhonnêteté, mais leur passion et leur talent pour dénicher des perles rares sont bien réels.

Leur intérêt est redoublé lorsque se présente à eux une jeune femme propriétaire d’un objet unique : une coupe qui aurait appartenu aux Margoliens, un peuple qui aurait fui la Terre pour fonder l’une des premières colonies hors du système solaire. Cette coupe viendrait du Seeker, le vaisseau qui aurait transporté ces premiers aventuriers. « Aurait » car ce vaisseau n’a jamais été retrouvé, malgré les innombrables explorations spatiales, et nul ne sait ce qu’il est advenu des Margoliens. Alex et Chase pensent qu’ils tiennent enfin un début de piste et c’est avec un plaisir immense que nous les suivons dans leur aventure.

Mêlant à la fois les codes du roman de SF, du roman d’aventures et du roman policier, Seekerest un petit bijou. Le monde imaginé par Jack Mc Devitt est captivant, d’une richesse incroyable.On se projette aisément dans ce monde futuriste aux technologies avancées où les humains sont toujours animés par les mêmes intérêts qu’aujourd’hui : certains veulent préserver les artefacts pour les exposer dans des musées, d’autres y voient un moyen de se faire de l’argent, les ennemis s’entre-tuent et on aime manger les bonnes choses même si celles présentées dans ce roman nous semblent peu ragoutantes.

Ce qui est véritablement passionnant, c’est cette recherche du Seeker et des Margoliens, qui prend la forme d’une véritable enquête. Nous suivons Alex et Chase avec un intérêt croissant, d’autant plus que le duo est particulièrement attachant. Et c’est avec regret que nous les quittons au terme de ce roman au final aussi intense qu’espéré.

Et précision importante, même les non amateurs de science-fiction y trouveront leur compte. Ce roman est tout simplement génial !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Folio SF, 2016, ISBN 978-2-07-078046-4, 546 pages, 9,20€

challenge-un-pave-par-mois

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Seeker » de Jack McDevitt »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s