« Le reste de leur vie » de Jean-Paul Didierlaurent

8187YvhbRoL.jpgAmbroise est un beau jeune homme qui vit avec sa mère, à qui il doit faire une piqûre tous les jours. Il n’a pas beaucoup d’occupations, si ce n’est maquiller une troupe de théâtres avec qui il passe du temps avant et après les représentations. Mais autour d’un verre, s’il discute facilement, c’est sans dévoiler son véritable métier. En effet, il est thanatopracteur, et comment appréhender la réaction des acteurs qui sauraient que ses mains ont d’abord maquillé des morts dans la journée avant, le soir venu, de maquiller les vivants ?

Manelle est une jeune auxiliaire de vie, qui aide les personnes âgées à mieux vivre leurs vieux jours. Un peu de ménage, de cuisine, de jeux, de conversation… Son arrivée est chaque semaine attendue, que ce soit pour sournoisement surveiller ses moindres faits et gestes ou pour déjeuner dans la bonne humeur.

Manelle s’occupe notamment de Samuel, un vieux monsieur malicieux et plein d’énergie. Sauf ces derniers temps. Samuel va mourir et cette idée le dévitalise, sans mauvais jeu de mots. Il contacte dans le dos de Manelle une agence de pompes funèbres pour l’emmener se faire euthanasier en Suisse puis rapatrié mis en beauté par le thanatopracteur qui n’est autre que…

Fin de ce suspense insoutenable, on se doute bien que c’est Ambroise. Et on se doute bien que lui et Manelle vont se trouver chacun à son goût et que finalement, tout ira bien qui finira bien.

Comme pour Le liseur du 6h27, je n’ai pas accroché. C’est gentil, c’est mignon, c’est tout l’inverse de la boîte de chocolats de Forrest Gump. Et je n’ai rien contre les romans doux et sucrés, ça fait du bien aussi. Mais il y a des limites et trop de gnan gnan tue le gnan gnan. Et au final, mon ressenti est exactement le même que pour le roman sus-cité.

Je remercie la personne qui m’a envoyée ce roman même si ma lecture ne fut pas des plus enthousiasmantes.

Au Diable Vauvert, 2016, ISBN 979-10-307-0059-6, 273 pages, 17€

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Le reste de leur vie » de Jean-Paul Didierlaurent »

  1. Je n’avais pas aimé Le liseur du 6h27 non plus, j’ai donc décidé de faire l’impasse sur ce livre et vu ton avis, j’ai vraiment bien fait!

  2. Je n’ai pas encore lu Le liseur même si je l’ai noté depuis longtemps, mais la lecture de Macadam ne m’avait vraiment pas enchantée.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s