« Camille, mon envolée » de Sophie Daull

106084915_oCe n’est à priori pas le genre de livre que j’aime lire. Un témoignage, et en plus sur un sujet très triste. Mais c’est une copine qui m’a encouragée à le lire, parce que malgré le sujet, le livre n’est pas si triste que ça, et qu’en plus il est très bien écrit.

Je ne peux que lui donner raison. J’ai lu ce témoignage dramatique en une matinée.

Sophie Daull revient sur quatre jours, ceux au cours desquels elle a vu son ado de fille passer de vie à trépas. Le vendredi, elle ne se plaignait que de maux de tête. Puis ce furent les courbatures, la fièvre, l’impossibilité de bouger, de se lever, les délires, les terribles douleurs…

La maman reprend jour après jour ce qui s’est passé, son impuissance à soulager sa fille et surtout celle des médecins, incapables de diagnostiquer que ce qu’elle avait était très grave et incapables de lui porter secours au plus fort de la crise, même à l’hôpital. Camille est morte et personne ne sait très bien pourquoi.

Difficile d’imaginer un tel récit sans voir du noir partout, les dentelles des voiles et les cris des pleureuses. Et pourtant Sophie Daull a voulu coucher sa réalité sur le papier, sans pathos ni rancoeur. Elle parle de Camille avec une infinie tendresse et un souvenir heureux, raconte la tournée des croque-morts qui prête paradoxalement à sourire. On est émus lorsque cette femme, comédienne de profession, raconte que quelques jours après le drame elle devait jouer au théâtre le rôle d’une femme qui perd son enfant.

J’ai trouvé ce récit très beau, émouvant sans être larmoyant, plein de fraîcheur et de poésie alors que le thème ne s’y prête vraiment pas. On sent bien que ce qui la tient, c’est le besoin de parler de Camille, de la maintenir vivante par ce souvenir perpétuel.

Ce n’est pas mon genre de lecture mais je ne regrette pas de lui avoir accordé une matinée, j’en garde un souvenir ému.

Philippe Rey, 2015, ISBN 978-2-84876-468-9, 192 pages, 16€

challenge2015

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Camille, mon envolée » de Sophie Daull »

  1. Je l’ai lu, c’est ami qui avait rencontré l’auteur et qui est tombé sous le charme 😉
    J’ai commencé par aimer le titre.
    Le livre est court, puissant…
    Son écriture est fluide, légère, malgré un sujet … lourd de sens, d’émotion et de cris !
    Je te rejoins dans ta présentation
    Douce journée

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s