« Les braises » de Sándor Márai

41sUj2+D8oL._SX302_BO1,204,203,200_Livre pioché dernièrement dans ma PAL (si on peut encore parler d’une PAL quand on atteint plus de 200 livres), je me suis régalée avec cette histoire d’un auteur hongrois que je ne connaissais pas du tout.

Cela se passe après la deuxième guerre mondiale, dans un village d’Autriche, et plus précisément dans la demeure d’un veuf qui a déjà un pied dans la tombe. Mais la mort ne vient pas, et pour cause ! Il attend quelqu’un. Et un jour, ce quelqu’un s’annonce. Car lui aussi sait qu’il ne pourra jamais quitter ce monde sans cette ultime confrontation.

Il s’agit donc d’un huis-clos, genre que j’aime particulièrement. Il faut une belle maitrise de l’ambiance, du suspense, des dialogues. Et ici c’est une réussite.

L’écriture est riche et belle, l’ambiance oppressante car on comprend peu à peu ce qui se joue entre les deux hommes. Et plus on avance, plus savoureux c’est.

Quel est l’objet de cette confrontation ? Je ne vous dirai rien. Sándor Márai mène trop bien la danse pour que je gâche ses effets.

En tout cas si vous aimez les belles lettres, les huis clos et les atmosphères un peu surannées, je suis sûre que ce roman vous plaira.

tour-du-monde-1

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Les braises » de Sándor Márai »

  1. Il y a deux romans de Marai dans ma PAL (de plus de 300 romans…) et les avis sont toujours enthousiastes. Il va falloir que je me décide à en lire un !

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s