« Veilles et Merveilles Créoles – Contes du pays Martinique » de Patrick Chamoiseau & Giorgia Grippo Belfi

Chamoiseau-contes-pays-Martinik.jpgOuvrage jeunesse reçu lors du dernier Masse Critique jeunesse de Babelio, ce petit livre regroupe 11 contes issus de la culture créole de Martinique. Comme Patrick Chamoiseau l’explique dans sa préface, les contes étaient jadis racontés à la tombée de la nuit, lorsque les esclaves pouvaient quitter leur labeur et se réunir autour d’un conteur. C’est ainsi que nombre d’entre elles ont pour thème la faim, un des soucis majeurs de l’esclave qui ne vit que des pitances que son maître lui accorde.

Les contes ici rassemblés se suivent et ne se ressemblent pas. On y trouve de nombreux animaux qui parlent et ont des pouvoirs, des personnages malfaisants et d’autres bienveillants. La morale est toujours bien présente, qu’elle soit évidente ou déguisée.

Ce recueil permet d’aborder les contes sous un autre angle, à travers l’exotisme des paysages, des mets et surtout des expressions créoles. C’est aussi évidemment un moyen de toucher du doigt la culture de la Martinique, avec ses croyances et son passé.

C’est un ouvrage plaisant, joliment illustré, que je ne mettrais pas pour autant dans les mains de tous les jeunes lecteurs. Le texte n’est pas facile, et même la préface de Patrick Chamoiseau peut sembler obscure pour un enfant ou un adolescent : « sa Parole se doit donc d’être opaque, détournée, d’une signifiance diffractée en mille miettes sibyllines ». J’émettrais aussi une réserve sur les contes qui réservent leur lot de cruautés. C’est aussi le cas des contes européens mais ils  ont cette fin rassurante « et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Ici les enfants peuvent être mangés sans que l’histoire ne leur trouve un sort favorable. ll y a aussi de l’ironie et des références que seule une lecture plus adulte peut discerner. Et c’est souvent là que réside l’intérêt du conte. Je m’interroge donc si un enfant saura apprécier ses histoires au premier degré ou si elles ne font vraiment mouche que quand on sait lire entre les lignes.

En tout cas, avec mon regard d’adulte, j’ai apprécié cette découverte. Même si je dois l’admettre, en ce qui concerne les contes destinés à la jeunesse, j’ai gardé une âme d’enfant et préfère que les histoires soient plus « simples ».

Merci à Babelio et aux Editions Le Square !

Editions Le Square, 2014, ISBN 979-10-92217-05-6, 91 pages, 16€

babelio

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Veilles et Merveilles Créoles – Contes du pays Martinique » de Patrick Chamoiseau & Giorgia Grippo Belfi »

  1. J’adore les contes créoles, ils possèdent tellement d’influences (européennes, africaines et asiatiques notamment) qu’ils sont d’une richesse incroyable.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s