« Zombie nostalgie » de Øystein Stene #Rentrée littéraire 2015

41y-88F4-8L.SL200coup de coeurC’est une histoire qui se passe dans une île que seuls quelques humains connaissent. Une île située au nord de l’océan Atlantique, gardée secrète par les services de renseignements européens puis américains. Une île nommée Labofnia qui ne figure sur aucune carte, dont les lumières électriques s’éteignent lorsqu’un avion menace de la survoler. Une île dont les habitants sont voués à ne jamais en sortir.

C’est là que se réveille un homme. Il ouvre les yeux et voit qu’il se trouve dans une salle. Son premier réflexe est de se lever mais il a toutes les peines du monde Il est comme engourdi. N’arrive pas à parler autrement que par borborygmes. C’est un zombie. Qui ne sait pas si un jour il fut autre chose.

Les zombies apparaissent comme par enchantement à Labofnia. Ils ne sont pas enfantés, bien que ces êtres tentent vainement de ressembler à des vivants en mimant l’acte sexuel. Ils vivent dans des appartements avec des lits bien qu’ils n’aient pas vraiment besoin de dormir, ont des réfrigérateurs alors qu’ils n’ont pas besoin de manger. Toute une vie est organisée comme s’ils étaient faits de chair chaude et de sang. Ils apprennent à avoir un travail, à parler de façon intelligible, à vivre en société.

Pourtant, malgré l’apparence d’une société civilisée et hiérarchisée, certains se regroupent afin de quitter l’île. Notre zombie, qui aura pour nom Johannes Van der Linden et sera désigné archiviste, sera amené à les cotoyer.

Ce roman est fabuleux. Il s’agit d’une uchronie dans laquelle des êtres soumis prennent conscience de leur condition et cherchent à reprendre le pouvoir sur leur vie. L’ironie étant que ces êtres sont censés être morts et donc dépourvus de sentiments. Mais sont-ils morts ? Est-ce une nouvelle catégorie d’entités qui a vu le jour ? L’interaction que Øystein Stene parvient à mettre en place avec les vivants est stupéfiante. Le secret qui doit être maintenu, la traque pour débusquer les évadés… Tout cela a un côté 1984 fascinant.

Les zombies que nous apprenons à connaître sont terriblement attachants, en premier lieu notre héros. Leur soif de vie est contagieuse. Ils sont prêts à tout pour (re)trouver la liberté, ce à quoi les humains devront faire face. Et tout cela donne une histoire absolument bluffante.

Zombie nostalgie est un petit bijou qu’il faut absolument lire et faire lire, émouvant et passionnant, magistralement écrit. Un énorme coup de coeur !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Actes Sud, 2015, ISBN 978-2-330-05594-3, 300 pages, 22€

challenge2015

Publicités

11 réflexions au sujet de « « Zombie nostalgie » de Øystein Stene #Rentrée littéraire 2015 »

  1. G du grand fan de zombies chez moi héhé voilà qui m’a l’air intelligent et parfait pour mettre dans la hotte du père noël 😉 merci merci je note !

      1. Je l’ai commandé hier et mon libraire était tout étonné que je connaisse ! Lui ai répondu que c’était grâce aux talents des blogueurs 😉

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s