« Le détroit du Loup » de Olivier Truc

71KayuKwuXLTout au nord de la Norvège, en Laponie, différentes communautés cohabitent à Hammerfest, la ville la plus septentrionale du monde. Il y a le peuple sami, les travailleurs du pétrole et les habitants sédentarisés. Tout ce monde vit au rythme de journées très froides et très courtes, ou raisonnablement froides mais très longues.

Klemet et Nina font partie de la police des rennes. Ils doivent s’assurer que les éleveurs puissent faire leur travail correctement sans empiéter sur le territoire des citadins, en d’autres termes en évitant que les rennes ne viennent se promener dans les rues de la ville. Mais au printemps, c’est le temps de la transhumance, et parmi les sami c’est à qui aura le premier le meilleur pâturage pour ses bêtes. Klemet et Nina ont fort à faire, surtout cette dernière qui peine encore à s’habituer aux nuits ensoleillées de cette partie du monde.

Leur travail est rendu encore plus difficile par le décès d’un des éleveurs, un jeune homme plein de promesses qui avait étudié l’art de l’élevage à l’école et qui s’est noyé en voulant faire passer les rennes dans le détroit du loup. L’enquête ne devrait pas être du ressort des deux collègues, qui ne peuvent pourtant empêcher leur instinct policier de douter d’un simple accident. Et si le jeune éleveur avait été tué ?

C’est le début d’un travail de fourmi pour Klemet et Nina. Il faudra interroger les sami pour comprendre ce qui se jouait dans le détroit. Et puis il y a ces plongeurs, qui risquent leur vie à chaque descente pour l’industrie pétrolifère.

Vivant en Scandinavie depuis vingt ans en tant que correspondant pour le journal Le Monde,Olivier Truc connait bien son sujet. Cet opus permet de fournir un cadre détaillé et évocateur de ce que peut être la vie dans le grand Nord lapon. Un mode de vie aux antipodes de ce que nous connaissons où le crime a pour autant aussi sa place. Il permet aussi de relater les conditions de travail et même d’exploitation des plongeurs, qui ont pour beaucoup subi des séquelles dramatiques. La mise en route de l’intrigue est un peu longue, tout ne s’emballe véritablement qu’au cours des 150 dernières pages. On retiendra surtout l’atmosphère qui se dégage de l’ensemble, la description de moeurs et d’états d’esprit intrinsèques à ces contrées isolées, ainsi que le rôle troublant des plongeurs.

Le détroit du Loup a le mérite de procurer un plaisir doublé à la lecture : celui du divertissement et celui de la connaissance. A retenir, donc.

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Points, 2014, ISBN 978-2-7578-5479-2, 522 pages, 8,30€

challenge-un-pave-par-mois challenge polar

Publicités

19 réflexions au sujet de « « Le détroit du Loup » de Olivier Truc »

  1. Je connaissais le titre de nom sans m’être vraiment penchée dessus. Ton avis me donne maintenant très envie de voir ça de plus près.

  2. J’ai déjà un policier se passant au Groenland, et j’étais l’ambiance du nord très pesante, ça m’avait beaucoup interpellé. En tout cas ton article donne envie !

    1. J’adore ces romans qui nous emmènent dans endroits qu’on ne connait pas. Quand c’est bien fait, que l’atmosphère est bien travaillé, ça nous fait vraiment voyager et expérimenter autre chose.

  3. Il est dans ma pal depuis un bout de temps maintenant mais j’ai peur d’être déçu. Tu l’as quand même trouvé un peu longuet j’ai l’impression.

  4. Une ambiance que j’ai bien envie de découvrir. Il me semble que les avis pour Le dernier Lapon sont plus enthousiastes, même si cette histoire de plongeurs dont j’ignorais tout m’intrigue…

        1. C’est bien aussi de prendre le temps de poser les décors et les personnages. D’ailleurs mon homme est en train de le lire et il a accroché dès le départ. A croire que c’était moi qui étais trop pressée ^^

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s