« Le journal des cinq saisons » de Rick Bass

710YjW65N+LRick Bass vit dans le Montana, un état situé au nord-ouest des États-Unis où l’homme n’a encore que peu d’emprise sur la nature. L’auteur vit donc au sein d’une petite communauté. Chacun habite un coin de la montagne, on prend sa voiture ou ses skis pour se rendre visite. Les enfants vont dans la même école, différents âges au sein de la même classe. Il y a le téléphone mais guère plus, ces habitants sont encore préservés des connexions à outrance.

Amoureux de son environnement, il tenait à cœur à Rick Bass de rendre compte de ce qu’il voyait au jour le jour, saison après saison. Militant écologiste habituellement, il a souhaité laisser de côté ses revendications pour délivrer un témoignage sans ambition autre que la contemplation. C’est ainsi qu’il nous convie chez lui, dans ses montagnes, pour une année entière.

Le document est découpé en douze chapitres, un pour chaque mois de l’année. On commence logiquement par janvier, et le ton est donné. Le froid, la neige, l’isolement, les animaux qui vivent cachés. Puis le printemps arrive, suit l’été, et la nature prend un tout autre visage. Rick Bass nous la décrit avec acuité, ce qui nous permet d’avoir véritablement sur la rétine les paysages qu’il voit tous les jours. Nous contemplons par procuration et c’est un voyage fabuleux.

Il raconte aussi comment sa famille et lui vivent en harmonie avec cet environnement. La solitude de février, les invités qui défilent en été. La déprime des ciels bas, la joie des journées ensoleillées.

Ce n’est pas le type de livre qui se lit d’une traite, mais qu’on aime à lire de temps à autre pour une bouffée de nature. C’est merveilleusement bien écrit et l’enthousiasme de Rick Bass est contagieux. Un superbe récit !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Folio, 2014, ISBN 978-2-07-045691-8, 614 pages, 9€

challenge-un-pave-par-mois

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Le journal des cinq saisons » de Rick Bass »

  1. Ta chronique me tente drôlement! C’est tout à fait le genre de roman qui me plait, pour une bouffée de nature à l’Américaine 🙂 je l’ajoute direct à ma wishlist!

  2. Ta chronique donne drôlement envie de le lire tu sais! Je vais essayer de le trouver, en tout cas, je le note! Je pense que cela doit faire partie des livres qui font du bien!

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s