« Wayward Pines – Livre 1 » de Blake Crouch

51cnDXwLetLjoli-coeurEthan Burke se réveille au bord d’un cours d’eau, le corps perclus de douleurs. Il n’a plus rien sur lui – ni portefeuille, ni portable – et ne sait comment il a atterri dans cet endroit. Ses pas le mènent vers la ville de l’autre côté des bois. Il ne reconnait rien. C’est à peine s’il se souvient de qui il est. Les douleurs se font de plus en plus intenses et il s’évanouit…

… pour se réveiller dans une chambre d’hôpital. C’est l’infirmière Pam qui s’occupe de lui. Il semble être le seul patient de tout l’établissement, très calme. Trop calme ? Même le médecin n’est pas encore venu le voir. Seule Pam apparait de temps en temps, éludant ses questions. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il a eu un accident de voiture et que ses effets personnels sont chez le shérif. Toutefois, il se souvient qu’il venait dans cette ville, Wayward Pines, en tant qu’agent des Services secrets, à la recherche de deux collègues qui ont disparu.

Très vite, la tension monte. Ethan et le lecteur sentent que quelque chose cloche. Comme si la ville était engluée dans un silence de secret. Tout le monde sait et tout le monde fait semblant. Sauf la barmaid Beverly, qui lui apprend des informations déroutantes. A commencer par le fait qu’Ethan et elle ne se croient pas la même année.

Dans ce microcosme entouré par la forêt et les montagnes, Ethan va essayer de rentrer chez lui et pour cela essayer de déjouer les plans des habitants de Wayward Pines. Pourtant, parmi ces derniers, certains veulent aussi connaître la vérité. Dont Theresa, la femme d’Ethan. Que fait-elle là ? Encore un nouveau mystère.

Cette histoire est fantastique. Il y a du suspense et un scénario rondement mené qui ne laisse aucun temps mort à notre héros, pas plus qu’au lecteur. Nous allons de surprise en surprise, vivant avec Ethan l’angoisse de se sentir enfermé dans une ville dont on ne peut s’échapper et qui recèle tant de secrets. L’intensité dramatique est finement développée, et le final à la hauteur de nos espérances. C’est génial. Alors je vous le recommande sans réserve pour une lecture avec frissons garantis. Vivement que la suite arrive !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

J’ai Lu Grand Format, 2015, ISBN 978-2-290-07771-9, 286 pages,14,90€

♦ Wayward Pines a été adapté en série télé et je vous la recommande, elle est excellente.

WP101_01_welcome

Publicités

14 réflexions au sujet de « « Wayward Pines – Livre 1 » de Blake Crouch »

    1. Surtout que c’est pas vraiment fantastique en réalité. Ca peut un peu faire penser à 1984, comme un roman d’anticipation. J’aurais dû classer ça en SF finalement 😆

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s