« La Fille du train » de Paula Hawkins

81m7bVVRcXLGrande amatrice de thrillers, je ne pouvais pas passer à côté de ce roman qui fait le tour des sites littéraires et de la blogo. Bien m’en a pris puisqu’il m’a tenue en haleine jusqu’au bout.

Rachel prend le train tous les jours pour quitter la banlieue de Londres et rejoindre son travail dans la capitale. Sa vie est partie à vau-l’eau depuis que son ex-mari l’a quittée. Et comment tourner la page lorsque le train passe deux fois par jour devant leur ancienne maison, celle pour laquelle Rachel a eu un véritable coup de coeur, alors que Tom y habite toujours et qui plus est avec sa nouvelle compagne ? Cette nouvelle venue qui est tombée enceinte en moins de deux alors que Rachel n’y est jamais parvenue.

Tous les jours, Rachel observe ce qui se passe dans les rues. Il y a cette maison, avec Jason et Jess comme elle les a surnommés. Ils sont le couple idéal, buvant un café sur leur terrasse et se jetant des regards énamourés. Mais un matin, Rachel surprend un baiser. Celui que Jess donne à un autre homme. Et le lendemain, Jess disparait…

Jess s’appelle en réalité Megan. La police doit mener l’enquête. S’agit-il d’un acte criminel ? D’une fugue ? Personne ne sait qu’elle trompait son mari et Rachel peut donc devenir un témoin clef. Le souci, c’est que la police ne croira jamais une femme alcoolique qui subit de véritables black-outs durant ses crises. Elle sait qu’elle était près de la maison de Megan le soir de sa disparition, qu’elle est rentrée chez elle le crâne en sang. Que lui est-il arrivé ? Qu’a-t-elle vu ?

Obnubilée par le désir de connaître la vérité, Rachel va aller à la rencontre de « Jason ». Quitte à falsifier la vérité en prétendant être une amie de Megan. Ses interrogations légitimes vont trouver leurs réponses, mais à quel prix ?

Il est vrai que le personnage de Rachel peut agacer et que le récit souffre aussi de quelques longueurs. On aura vite compris que son alcoolisme est problématique et Paula Hawkins insiste un peu trop sur son mal-être, son besoin d’aller boire une bouteille de vin au beau milieu de la nuit, un verre au matin et j’en passe. De plus, Rachel est légèrement maso. Au lieu d’essayer d’oublier Tom, elle ne cesse de lui téléphoner et de lui envoyer des messages (pendant ses crises et le lendemain elle ne s’en souvient pas). Cette fille a un penchant pour l’auto-flagellation. Elle énerve et fait pitié mais en même temps, quand on apprend au fil de l’eau ce qu’elle a subi, on modère son jugement.

Ce qui est vraiment intéressant dans ce roman, c’est la construction. Nous avons différents points de vue puisque selon les chapitres c’est Rachel, Megan ou Anna qui parle. Chacune révèle des choses, plus ou moins importantes, qui permettent en tout cas d’appréhender l’histoire sous un autre angle. Et donc de traquer les indices permettant de savoir ce qui est arrivé à Megan !

Quant au dénouement, même s’il n’est pas très surprenant (quand on ingurgite des polars, on connait un peu ^^), il faut reconnaître qu’il est bien amené et que l’auteur sait harponner son lecteur jusqu’au bout.

Le thriller de l’année ? Faut peut-être pas pousser. Mais un très bon crû.

Sonatine, 2015, ISBN 978-2355843136, 378 pages, 21€

challenge polar

Publicités

22 réflexions au sujet de « « La Fille du train » de Paula Hawkins »

  1. Offert à mon père féru de polars et qui avait été déçu (mais c’est un bougon alors !) il est là posé sur ma bibliothèque et ton billet m’a donné envie de le lire héhé 😉

    1. Je suis une fada de polars et aussi bonne cliente, si l’intrigue se tient et que je suis tenue en haleine, même si je devine la fin, je suis contente 🙂 Pour un premier roman je l’ai trouvé vraiment bien. J’espère que tu aimeras davantage que ton papa ^^

      1. Je te dirai 😉
        J’ai un ami qui cherche du polar à lire, ça fait des années qu’il ne lit plus et là hop il veut se replonger dans la lecture… Si jamais tu vais le temps de me donner quelques titres, te remercie infiniment ! et moi vais aller farfouiller sur ton blog 😉
        merci et bizzzzzz

  2. Je l’ai en ebook, ta critique donne envie de se lancer en tout cas…mais pas tout de suite, il faut d’abord que je lise un certain nombre de livres que je dois rendre…

  3. Tout a fait d’accord. J’ai passé un vraiment bon moment avec ce thriller mais de la a dire que c’est THE thriller de l’annee, non.

  4. Je viens d’être déçue par « avant d’aller dormir » et celui-ci me donne l’impression d’être du même genre. Mais il me tente bien quand même.

    1. J’ai failli jouer le jeu aussi en le lisant avec une bouteille de vin 😆
      Sauf qu’à force de l’imaginer picoler au petit matin j’en avais la gueule de bois rien qu’avec ma tasse de café…

      1. J’avoue que je l’aurais bien baffée, tuée, secouée… une femme comme elle, ça donne envie de fermer le livre et puis, elle m’a étonné.

        Un verre de vin, ça va, trois, bonjour les dégâts !! ;-))

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s