Le mois anglais : journée séries anglaises

11238231_10206786263726217_5437983207844497190_nC’est fou comme dès que je me lance dans un challenge de type, au hasard, « mois anglais », je n’ai en SP que des romans qui ne rentrent pas du tout dans le thème…

Heureusement, Galéa a rappelé sur la page Fb du challenge qu’aujourd’hui était une série dédiée aux séries anglaises (ce que je n’avais pas vu passer), sinon j’aurais loupé une occasion d’ajouter un billet à ma plus que modeste participation. Parce que j’ai eu la super bonne idée en plus de lire Les piliers de la terre de Ken Follett, (un beau pavé de 1000 pages écrit en tout petit), je n’en suis qu’à la moitié, bref, no comment. Passons aux séries !

downton-abbey

Série laissée un moment de côté, j’avais peur que mon homme n’aime pas (ni moi d’ailleurs). En définitive, une fois le nez dedans, on n’a pas pu lâcher.

Nous suivons une famille d’aristocrates qui vit dans la campagne anglaise au début du 20è siècle : les Grantham. Le père de famille est marié à une américaine qui s’est parfaitement intégrée dans ce milieu anglais guindé, mais qui garde quand même quelques particularités qui apportent de la fraîcheur à l’atmosphère surannée de la maison. Surannée mais c’est ce qui lui donne autant de charme, avouons-le. Ils ont trois filles, qui ont visiblement hérité des gênes de leur mère. Lady Mary, ma chouchoute, a la tête sur les épaules et peut sembler froide au premier abord. Mais elle est simplement lucide, courageuse et a beaucoup d’esprit. Sa soeur Edith est la rêveuse, la romantique et aussi la malchanceuse. Quant à Sybil, c’est la féministe progressiste.

A côté de ce petit monde, nous avons les domestiques. Il y a de tout : le « vieux » Carson hyper à cheval sur les bonnes manières, la cuisinière truculente, la femme de chambre timide et amoureuse…

La série suit les péripéties de tous ces personnages à mesure que les années passent. Il y a la guerre, les privations, la crise… Une véritable saga qui s’inscrit dans son époque. Et il y a aussi évidemment les affaires inhérentes au microcosme de Downton Abbey : les rivalités, les chamailleries, ou aussi les histoires d’amour !

Ce qui à mes yeux rend cette série si addictive, ce sont ses personnages. Vous adorerez même les plus détestables. C’est aussi l’époque, quand on a un penchant pour les années 20 notamment, on ne peut que se projeter et vivre aux côtés de ces personnages qu’on apprend à connaître très vite, comme si on les avait toujours connus. Et puis il y a la musique, la photographie, les décors… tout ce qui est so british !!

broadchurch

En évoquant cette série, ce qui me vient tout de suite en tête, c’est : waouh !!! Que c’est beau !!

Alors évidemment, je n’ai pas regardé les deux saisons juste parce que c’est beau. L’intrigue policière est archi tordue et archi travaillée, comme je les aime.

Un enfant est retrouvé mort sur la plage. Qui l’a tué ? Pourquoi ? Suspense… L’inspecteur Hardy et le lieutenant Miller sont sur le coup. C’est un petit village, tout le monde se connait. Des soupçons pèsent sur certaines et l’ambiance est électrique. L’enquête elle-même est passionnante, avec des rebondissements et des fausses pistes.

Et en plus les décors et les plans sont super beaux.

bm2

Série très spéciale mais diablement réussie. Chaque épisode raconte une histoire complètement différente, avec de tout nouveaux personnages. La thématique qui les réunit est celle de la technologie. Comment elle s’immisce dans nos vies et les dérives possibles.

On peut avoir du mal à comprendre où le scénariste veut en venir parfois mais finalement tout prend sens de façon souvent inattendue et bluffante. J’ai bien aimé les questions que cette série soulève, surtout en ce qui concerne les comportements des gens. Il y a des choses pour lesquelles on s’était dit « nan, ça n’existera jamais », et puis finalement si, tu vois les gens fixés sur leur téléphone alors qu’il y a quelqu’un de chair et d’os à côté d’eux (bon, j’avoue que moi aussi, il faut vraiment que je me sèvre de Candy Crush grrr), tu vois des jeunes se faire lyncher sur Internet, des gens qui se sentent obligés de partager avec tout le monde qu’ils ont couru 3 km aujourd’hui grâce à une super application formidable youpi.

Bref, cette série est bien fichue et donne à réfléchir. Tentez.

Luther-BBC1

Pour Luther et Happy Valley je triche parce que j’en ai déjà parlé ici et ici, mais j’ai tellement aimé que ce serait sacrilège de ne pas les mentionner.

HappyValleyS1

 Et c’est tout pour aujourd’hui ! Bons visionnages 🙂

Publicités

11 réflexions au sujet de « Le mois anglais : journée séries anglaises »

  1. J’ai découvert Downton abbey il y a quelques semaines, poussée par la curiosité à l’approche du mois anglais. Et j’adore cette série ! On y retrouve le charme et l’humour anglais, des personnages attachants même quand ils sont odieux (je pense par exemple à l’ignoble Thomas), les dialogues savoureux (mention spéciale à Lady Violet bien sûr) et l’atmosphère bien reconstituée. Mon cœur de midinette aime particulièrement l’idylle entre Sybil et Branson. J’entame la 5ème saison mais j’ai un peu perdu d’intérêt depuis la 3ème saison après la mort de deux personnages emblématiques.
    Je ne connais pas du tout les autres séries dont tu parles. Black mirror pourrait me plaire.

    1. Ah, ce fameux Thomas ! On finit par s’y attacher 😉 Malgré certains événements bien fâcheux dans l’histoire de la série, je n’ai jamais perdu d »intérêt, pour toutes les raisons que tu as citées. Et j’attends impatiemment la saison suivante !!

  2. Je suis bien sûr une fan inconditionnelle de Downtown, pour toutes les raisons que tu cites. Pour ce qui est de Black Mirror je n’ai pas du tout accroché et ai abandonné au deuxième épisode. Luther j’aime beaucoup, pour le personnage, les intrigues aussi et la cinglée ^^

  3. Bon, je ne connais que Downton, mais c’est très intéressant ce que tu dis sur les autres séries , Luther pourrait peut-être me tenter.

  4. J’ai tenté Downton Abbey mais j’ai moyennement accroché :/ Par contre j’ai A-DO-RÉ Broadchurch, un vrai bonheur à mes yeux 🙂
    J’avais commencé Black Mirror, j’aimais bien, il faudrait que je finisse !

    1. Kewaaaa ? Moyennement accroché sur Dowton Abbey ?? Bon, personne n’est parfait après tout :p En tout cas on se rejoint sur les autres séries ^^ C’est vrai que Broadchurch était particulièrement bien réussie.

  5. Comme toi, je me suis lancé dans un roman pas terrible qui plombe mon mois anglais 😉 Je ne connais que les deux premières séries dont tu parles, avec une nette préférence pour DA. Broadchurch, je regarde mais sans conviction, j’avoue. Je guetterai les autres si elles passent à la télé 😀

    1. Ce n’est pas que mon roman anglais n’est pas terrible, c’est qu’il fait 1000 pages et la police est toute petite est resserrée… Je n’en vois pas le bout !
      Bon courage pour ta lecture ^^

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s