« La réparation » de Colombe Schneck

9782290069790FSIl suffit parfois d’un détail pour que tout bascule. Pour Colombe Schneck, cela a été Salomé. Salomé, sa fille, qui a déclenché tout un processus pour savoir ce qu’il était advenu de sa famille au cours de la terrible décennie 1940.

Colombe a entendu d’une oreille distraite sa mère lui demander un jour d’appeler sa fille Salomé le jour où elle en aurait une. Ce n’est que plus tard que l’auteure a compris tout ce qui se cachait derrière cette demande.

A l’origine, cela se passait en Lituanie. Les juifs et les non-juifs vivaient en bonne intelligence, même s’il y avait des quotas dans les universités et que les deux communautés ne fréquentaient pas les mêmes lieux. Et puis il y a eu les nazis et là, pas besoin de vous faire un dessin, les choses se sont nettement gâtées.

Colombe Schneck nous fait part de son chemin personnel pour découvrir ce qui était arrivé à son arrière-grand-mère, à ses grandes-tantes et à leurs enfants, dont Salomé, morte à trois ans. C’est donc le récit de cette famille qui nous est exposé. Un récit tragique, évidemment. Il y a les morts et les survivants, l’incompréhension entre ceux qui ont choisi de vivre et ceux qui n’arrivent pas à oublier.

Ce qui est particulièrement intéressant dans ce cas, à mon sens, c’est la formation en étoile qui apparaît. Chaque destinée a pris un chemin différent, en Allemagne ou à Paris, et une accumulation de non-dits font que Colombe doit remonter la piste de chacun des protagonistes jusqu’au coeur de cette étoile, le lieu où tout a basculé, afin de prendre la pleine mesure de l’histoire de sa famille.

Comme tous les témoignages de ce genre, que cela concerne la Solution finale ou autre, on est pris aux tripes, tour à tour révoltés et accablés. Mais il en faut des récits comme ça, pour ne pas oublier.

J’ai Lu, 2013, ISBN 978-2-290-06979-0, 186 pages, 7,10€

Publicités

7 réflexions au sujet de « « La réparation » de Colombe Schneck »

  1. Ce sera une découverte car je ne connais pas l’auteur. Le thème du livre me parle, la quête de ses origines après une période troublé.

    1. L’auteure est d’abord connue en tant que journaliste, tu la reconnaîtras peut-être. En tout cas c’est bien ça, elle cherche à comprendre d’où elle vient et ce que sa famille a subi. C’est édifiant.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s