« Une disparition inquiétante » de Dror Mashani

41zO8tFMrJLjoli-coeurUn polar israélien, voilà qui dénote dans le paysage littéraire habituel. Au rendez-vous de cette nouveauté : originalité, suspense, plaisir, angoisse, stupéfaction. Que demander de plus ?

Avraham Avraham porte un nom atypique qui lui sied bien. Ses parents n’ont pas cherché à faire original en lui donnant le même prénom que son nom, et sa personnalité s’en ressent. Il vit chichement, n’est pas doté d’un charisme fou et à bientôt quarante ans est toujours célibataire. Il n’est même pas un enquêteur exceptionnel. D’ailleurs, il s’en veut beaucoup de ne pas avoir écouté cette femme qui venait alerter la police sur le fait que son fils n’était pas rentré à la maison après l’école. Car le lendemain, Ofer Sharabi n’était toujours pas rentré. Et le surlendemain non plus.

La police de Tel Aviv cherche, fouille, interroge : nulle trace d’Ofer. Personne ne l’a vu le mercredi matin de sa disparition. Personne ne sait où il a pu aller, quelles étaient ses intentions. Enfin, presque personne. Car le voisin du dessous semble détenir des informations. C’est bien ce qui le pousse à passer un appel anonyme à la police et à chercher à contacter Avraham pour lui donner plus d’informations sur la personnalité d’Ofer.

Entre fausses pistes et vraies interrogations, cette enquête saura vous tenir en haleine. Dror Mishani maîtrise à merveille les rouages d’un bon polar, à savoir le suspense et l’effet de surprise, les détails qui jettent un éclairage totalement nouveau sur une affaire et les renversements de situation qui nous laissent bouche bée.

Même si pour l’instant Avraham apparaît comme un enquêteur fragile qui manque de confiance en lui, c’est un personnage attachant qui possède un gros potentiel et je pense que cela sera développé dans les prochains tomes de cette série, que j’ai très envie de suivre après ce premier volet magistral.

Chronique rédigée pour Les chroniques de l’imaginaire

Points, 2015, ISBN 978-2-7578-5173-9, 380 pages, 7,70€

challenge polar

Publicités

14 réflexions au sujet de « « Une disparition inquiétante » de Dror Mashani »

  1. Ce livre devrait me plaire. J’aime les enquêteurs qui présente des failles que l’on découvre au fur et à mesure de leurs enquêtes. Je le note car ça fait très longtemps que je n’ai pas lu un bon roman policier.

      1. J’ai trop d’étagères avec bien trop de trucs sympas à lire, en effet !! C’est là tout mon drame… lesquels choisir dans tous ces super livres qui me disent « moi, moi, moi » ???

  2. C’est un coup de coeur pour moi aussi…par contre j’ai été déçue par le volume suivant, « La violence en embuscade »…

  3. Eva a déjà su me convaincre et un deuxième avis positif est toujours bon à prendre.

  4. Je n’ai encore jamais lu de polar israélien, je pense qu’il sera le premier car l’histoire me tente bien ! J’adore voyager avec les polars et j’ai maintenant très envie de découvrir Tel Aviv avec Dror Mashani !

  5. Je n’ai encore jamais lu de polar israélien, je pense qu’il sera le premier car l’histoire me tente bien ! J’adore voyager avec les polars et j’ai maintenant très envie de découvrir Tel Aviv avec Dror Mishani !

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s