« Le guide du mauvais père T3 », de Guy Delisle

61x-RhUYBBLUn an après la publication du deuxième volet du Guide du mauvais père, Guy Delisle n’a toujours pas trouvé la bonne recette pour s’améliorer. Enfin, cela dépend dans quel sens on voit l’affaire. Son personnage, lui-même apparemment, a toujours une pratique de la pédagogie toute personnelle. Là où cela va mieux, en revanche, c’est ce qu’il se propose de partager avec nous.

En effet, les scènes racontées sont bien plus drôles dans ce troisième tome. Là où les situations n’avaient rien de bien amusant et où les chutes tombaient à plat, il y a maintenant dans ce nouvel opus des scènes où on rit vraiment de bon cœur. Les enfants y sont pour beaucoup, surtout la petite Alice qui avec sa naïveté d’enfant a des réactions désopilantes. Je pense notamment à ces pages durant lesquelles elle tanne son père pour savoir qui d’elle ou de son frère il préfère. Ou encore quand elle chante à tue-tête à table et que son père finit par perdre patience.

Lui-même est devenu plus drôle, se comportant parfois comme un grand gamin : et si on jetait un briquet dans le feu, pour voir ? Au contraire, il fait parfois semblant d’oublier que ses enfants ne sont que des enfants, parlant de chômage ou disant qu’il n’a pas peur de l’avion quand il est avec sa famille parce que s’il se crashe ils mourront tous ensemble…

Au final, Guy Delisle fait mouche, car n’importe quel parent peut se reconnaître dans ces diverses situations du quotidien, et sourira certainement en repensant à une expérience similaire avec ses enfants. Mais rassurez-vous, même quand on n’en a pas encore, on passe un bon moment avec ce « mauvais père ».

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’imaginaire

Delcourt, collection Shampooing, 2015, ISBN 978-2-7560-6647-9, 191 pages, 9,95€

Publicités

6 réflexions au sujet de « « Le guide du mauvais père T3 », de Guy Delisle »

  1. J’avais beaucoup aimé le premier, un peu moins le second et j’avoue que je n’ai pas trouvé grand intérêt à ce troisième, qui tourne un peu à vide et ne m’a pas décroché le moindre sourire.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s