« Un long silence – T1 : le Pink Flamingo » de Eric Stalner & Jérôme Maffre

91Lbnk9pSQLLorsque Will Campbell arrive aux Etats-Unis aux côtés de sa mère après leur départ d’Irlande, il est contraint de passer par les contrôles d’Ellis Island en vigueur en cette fin du 19ème siècle. Tous deux gagnent leur sésame pour entrer sur le territoire, mais Will ne peut pas imaginer à quel point ses débuts vont être difficiles. En effet, à peine arrivés, un attentat frappe le métro new-yorkais, tuant sa mère sur le coup.

Dès lors, le jeune garçon devra apprendre à vivre seul, et cela commence par son intégration dans un orphelinat pour sourds et aveugles. Car Will avait pour habitude de jouer au sourd muet en Irlande, et c’est un réflexe qui lui est immédiatement venu à New-York, y compris devant les services de police qui ont essayé de l’interroger.

Plusieurs années plus tard, Will ne s’est jamais trahi malgré la défiance du directeur. Et alors qu’il sort de l’orphelinat pour mener sa propre vie, c’est la mort de sa mère qui va le guider dans ses choix. Avant que la bombe n’explose, il a vu quelqu’un hurler pour prévenir du danger. Qui était cet homme ? Que savait-il au juste ? Will est bien déterminé à connaître la vérité et pour cela se fait engager dans un cabaret où la police semble bien ne pas être la bienvenue, et pour cause.

Will se fait toujours passer pour sourd, ce qui lui confère un avantage indéniable pour parvenir à ses fins : les gens ne se méfient pas de ce qu’il pourrait entendre.

Plutôt bien mené, ce premier tome nous entraîne dans le New-York de la fin du 19ème siècle, entre magouilles et glamour. Le personnage que campe Will est intéressant, dans la mesure où nous voyons la différence entre ce qu’il laisse paraître et ce qu’il pense vraiment grâce à son récit en voix-off. Cela donne envie de le suivre et de savoir comment il va réussir à évoluer dans ce milieu qui lui était jusqu’alors inconnu, s’il va réussir à savoir pourquoi sa mère est morte, et surtout, s’il va parvenir à ne pas se trahir !

Esthétiquement, la qualité est au rendez-vous pour cet album. Beaucoup de tons chauds, de jeux d’ombre, qui donnent à ce récit une ambiance intimiste et confinée, en phase avec notre connivence avec Will.

Un premier tome prometteur, attendons de voir la suite !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Glénat, 2014, ISBN 978-2-7234-9901-9, 48 pages, 13,90€

D'autres BDs chez...
D’autres BDs chez…
Publicités

4 réflexions au sujet de « « Un long silence – T1 : le Pink Flamingo » de Eric Stalner & Jérôme Maffre »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s