« Le fléau d’Eden » de James Rollins

518QnH34RcLAu large des côtes de Lousiane, un navire est laissé à l’abandon, endommagé suite aux intempéries qui ont ravagé la région. Ce chalutier ne transporte pas une marchandise comme les autres. C’est une véritable ménagerie qui est retrouvée dans ses cales, avec des animaux étranges : des singes siamois, un bébé jaguar à dents de sabre, un perroquet totalement déplumé…

Lorsque la patrouille de Jack Menard arrive sur les lieux, elle se doute que ces animaux font partie d’un plan secret aux ambitions douteuses. Qui est à l’origine de ce qui ressemble fortement à des expérimentations ? Et quel est le but de cette entreprise ?Afin de tenter de répondre à ces questions, Jack fait appel à une ancienne connaissance qui est devenue une vétérinaire experte spécialiste en génétique animale, le Dr Lorna Polk. La jeune femme était la petite amie du frère cadet de Jack et tous deux sont aujourd’hui liés par un terrible secret. Pour le bien de l’enquête, Jack et Lorna vont devoir dépasser la force des souvenirs et mettre des mots sur les non-dits, afin de se concentrer sur le présent.

Car le temps presse. L’équipe comprend très vite que parmi les animaux du chalutier, l’un d’entre eux manque à l’appel : la mère du bébé jaguar, qui a réussi à s’échapper avec son bébé le plus vaillant. La traque s’avère difficile, le bayou regorge d’endroits où se cacher. Et ce que l’équipe va découvrir a de quoi alarmer. Les animaux ont subi des modifications génétiques qui décuplent leur intelligence, si bien qu’il ne s’agit pas juste d’un jaguar qui se balade dans la nature, mais d’un jaguar à l’esprit et aux dents très affûtés qui en plus, fera tout pour protéger sa progéniture.

Et c’est ainsi que James Rollins nous entraîne sur une traque palpitante, mêlant action et questions scientifiques, comme il sait si bien le faire. Car tout en suivant Jack et Lorna sur la piste du jaguar, l’auteur les fait évoluer dans un milieu spécialisé et diablement intéressant : la manipulation génétique. Le pouvoir du cerveau, la présence de magnétite, les fractales etc sont autant d’aspects du sujet qui trouvent leur place dans cette histoire et auxquels James Rollins nous initie à travers un roman sans temps mort.

Ouvrir un roman de James Rollins, c’est la promesse d’un véritable roman d’aventures. On retient son souffle, on tourne les pages à vive allure, on guette le danger à travers les feuillages ; on apprend et on réfléchit, aussi. Ses romans sont d’un efficacité redoutable et Le fléau d’Eden ne déroge pas à la règle, pour notre plus grand plaisir.

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Fleuve Noir, 2014, ISBN 978-2-265-09724-7, 444 pages, 20,90€

challenge polarchallenge-un-pave-par-mois

Publicités

10 réflexions au sujet de « « Le fléau d’Eden » de James Rollins »

  1. Je ne connaissais pas du tout Jack Rollins. Le résumé de ce livre assorti de ta critique me tentent beaucoup ; tu as lu d’autres ouvrages de lui avant, c’est ça ? Ils se suivent plus ou moins ou ce sont de véritables œuvres séparées ?

    1. J’ai déjà lu de lui Amazonia, le roman qui m’a le plus plu (ça se passe dans la forêt amazonienne, tu sans le danger, la moiteur, les bêtes qui rôdent…) et aussi La clé de l’Apocalypse, qui était aussi un coup de coeur. Tu peux les lire complètement indépendamment les uns des autres, ce ne sont pas des suites. Je te donne les liens de mes chroniques pour ces deux livres si tu le souhaites :
      http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/Thriller/Amazonia2
      http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/Thriller/La-cle-de-l-apocalypse
      Quand je le vois proposé dans les services de presse pour Les Chroniques de l’Imaginaire je le demande systématiquement, j’adore ses histoires 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s