« Comme ton ombre », de Elizabeth Haynes

9782253161363-TCathy a eu deux vies. Une avant le drame, et une après. Une que nous suivons en 2003. L’autre que nous suivons en 2007. Les récits s’entremêlent comme un journal intime, et le lecteur assiste donc alternativement  à chacune des situations. La femme que nous apprenons à connaître en 2003 n’a pas froid aux yeux. Elle sort en boîte, s’habille de façon sexy, prête à appâter un homme potable pour la soirée même si le lendemain elle ne sait plus trop ce qu’elle fait dans son lit. Celle que nous retrouvons en 2007 est bourrée de TOC, vérifiant pendant des heures que son appartement est bien sécurisé, que personne n’y est entré, que rien n’a bougé. Elle ne sort plus, ne fréquente plus personne. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Qu’a-t-il bien pu se passer pour que  Cathy ne ressemble plus en rien à ce qu’elle était quelques années auparavant ?

Je serais bien tentée de finir ma chronique ici. Car le noeud du mystère est là. Et si je vous en dis ne serait-ce qu’un peu plus, cela risque d’être déjà trop. Parce que pour comprendre il faut prendre les choses depuis le départ, savoir qui était Cathy, qui elle fréquentait, comment ce qui s’est produit a pu arriver à une fille aussi forte. En réalité, nous avons tous les éléments en main depuis le début, et on se doute dans les grandes lignes de ce qui a pu se passer. Parfois c’est l’envie de résoudre le mystère qui nous pousse à dévorer un livre, parfois on a juste envie de savoir comment ce qu’on devine à pu se produire.

Personnellement, c’est bien cela qui m’a tenue en haleine, qui a fait que j’ai englouti presque tout le livre en une journée. Je voulais absolument savoir comment elle en était arrivée là. C’est véritablement toute la dimension psychologique de cette histoire qui m’a fascinée. Comment certaines personnes, parce qu’elles savent y faire, peuvent en manipuler d’autres jusqu’à leur faire oublier qui elles sont. Et voilà, j’en ai trop dit… Mais c’est quelque chose qu’on comprend très vite comme je vous l’ai dit, et tout l’intérêt est de voir le processus prendre place sournoisement.

Pour moi, c’est un thriller très efficace. On a du suspense, des personnages intéressants et attachants, du rythme, des rebondissements. J’ai passé un super moment. Assez angoissant, mais super.

Le Livre de poche, 2012, ISBN 978-2-253-16136-3, 477 pages, 7,60€

New Pal 2014challenge polar

Publicités

9 réflexions au sujet de « « Comme ton ombre », de Elizabeth Haynes »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s