« Siorn T2 – Némésis » de Sébastien Viozat, Morgann Tanco, Denis Bechu & GOM

81JencIZJ3LSuite et fin du diptyque Siorn avec Némésis, qui marque le combat final entre les Nosvars et la comtesse Ysbel pour la conquête de la capitale Shumshavar.

Siorn, un espion nosvar, avait été capturé par la comtesse. Celle-ci l’avait empoisonné en lui promettant l’antidote contre la tête de son propre frère, Olshorn. Lorsque Siorn revient avec le butin, Ysbel ne tient pas sa promesse et se contente de lui donner un remède retardant les effets du poison. Il décide alors de se venger en aidant les forestiers au passage du barrage de Fornas, avec une stratégie qui nuira autant à Ysbel qu’aux Nosvars conduits par Kostrok.

album-page-large-23504Bien que ce tome soit dans la continuité du premier, le soufflé a eu le temps de retomber, notamment en raison des mois écoulés entre les deux publications. Difficile de se remettre en tête les personnages et les motivations de chacun, surtout en ce qui concerne Siorn qui est un infiltré nosvar agissant pour le compte d’une tribu nosvar en particulier.

Une fois tous les tenants et aboutissants remis à leur place, on peut à nouveau se replonger dans l’histoire. Qui a pour nœud central le barrage de Fornas, où il faudra stopper les peuples des steppes du nord. Si la série devait continuer, focaliser l’action sur la nécessité de contrer les Nosvars ne serait pas gênant. Mais on est assez surpris de voir que l’histoire s’arrête ainsi, avec cet épisode majeur qui centralise toute l’attention. En résumé, c’est une histoire très simple autour d’une guerre de territoire.

Siorn T2.inddJe disais pour le premier volet qu’il ne s’agissait pas d’une bande dessinée destinée qu’à la gent masculine, mais en lisant la fin, sur fond de bagarre et de quête du pouvoir, je suis tentée de revoir mon jugement. L’intrigue est très linéaire et même si elle est quelque peu étoffée, elle manque singulièrement de relief. Au final, c’est une série sympathique qui ne tient pas forcément ses promesses, tout dépend de ce qu’on en attendait au sortir du premier volet.

Soleil, 2014, ISBN 978-2-302-03850-9, 56 pages, 14,50€

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Retrouvez les autres billets BDs du jour chez Mango !

Publicités

14 réflexions au sujet de « « Siorn T2 – Némésis » de Sébastien Viozat, Morgann Tanco, Denis Bechu & GOM »

  1. Je me retrouve bien dans ton troisième paragraphe 😛 En fait, c’est le principal nœud dans mon rapport au séries.
    Pas trop tentée non plus

    1. Quand les publications sont trop espacées ça me fatigue aussi, je dois relire ma chronique ou refeuilleter le volet précédent pour me souvenir de quoi ça parle 😛

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s