« Haut vol » de Olivier Bleys

haut_volcoup de coeurRepéré chez Jerome il y a quelques semaines, c’est avec plaisir que j’ai emprunté ce roman dès que l’occasion s’est présentée. Quand je vois une aussi belle couverture, je ne peux m’empêcher de penser que derrière se cache un roman tout aussi beau.

A la fin du 19è siècle, Samson voyage avec sa femme et ses enfants dans leur roulotte au sein d’une foire itinérante. Après trois jours de pluie, la pitance est maigre. Impossible de déployer son attraction, donc aucune recette et des assiettes où ne flottent que quelques minuscules morceaux de pommes de terre.

C’est alors qu’un imprésario lui propose de le rejoindre pour un tout nouveau numéro. De la voltige, oui ! Samson ne changera pas de registre. Mais accroché à une montgolfière, ce sera un numéro exceptionnel de grande envergure ! Sans le ventre affamé de ses enfants, l’artiste n’aurait pas pris le risque. Mais parfois certains choix s’imposent.

Voici donc la trame de l’histoire, développée dans une atmosphère qui est de celle dont je me délecte inévitablement. Le lecteur est plongé dans un Paris ancien, avec ses murailles aujourd’hui disparues. Les rues sont pavées puis à mesure qu’on s’éloigne de la capitale, les roues et les sabots s’enfoncent dans la terre battue, dans la boue, les flaques d’eau. On pourrait presque sentir l’odeur de l’air et de la terre humides. A côté de cela il y a ces personnages tout droits sortis de compte, avec bien sûr au premier plan Samson le voltigeur qui était destiné à devenir un hercule.

J’aime ces histoires qui me transportent dans un autre temps avec une dimension poétique et magique qui tend vers l’uchronie. C’est un cocon tout doux bien que les aventures subies par notre héros ne soient pas des plus agréables, loin de là. Ajoutons à cela la très belle plume d’Olivier Bleys, car c’est elle qui magnifie un récit qui n’aurait pu être qu’une petite histoire banale. Un roman bourré de charme dans lequel il fait bon se lover.

Gallimard, 2014, ISBN 978-2-07-012836-5, 213 pages, 18€

challenge 19

Publicités

8 réflexions au sujet de « « Haut vol » de Olivier Bleys »

  1. C’est un peu un roman à l’ancienne, loin des modes actuelle, et franchement, ça fait un bien fou. Décidément, j’adore cet auteur !
    (et je suis d’accord avec Lili, son « concerto » est très différent mais tout aussi excellent !)

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s