« Le bonheur est facile » de Edney Silvestre

51mYPEoWi6L._Alors que le Major ramenait à la maison un petit garçon après l’école, il se fait tuer par balles et l’enfant est enlevé. Pourquoi ? Les kidnappeurs pensent qu’il s’agit du fils de Olavo Bettencourt, un publicitaire qui est parvenu à s’enrichir en détournant de l’argent. Quelqu’un le sait et a mis en oeuvre l’enlèvement de son fils pour le contraindre à se délester d’une partie de sa fortune. Mais tout ne se déroule pas comme prévu, car en réalité, le petit enlevé est le fils du couple de domestiques.

Autour de cet évènement qui forme le coeur de l’intrigue gravitent de nombreux éléments qui témoignent de la réalité de la société brésilienne : corruption, immoralité, les pauvres soumis aux riches, une politique paralysée… Et c’est ce contexte qui donne au roman tout son intérêt, car l’histoire elle-même n’est pas passionnante.

Nous suivons les kidnappeurs, Olavio et aussi sa femme, qui est à mon sens le personnage le plus intéressant. Elle s’est mariée pour une raison peu claire et n’éprouve aujourd’hui que du dégoût pour sa vie. Pour son mari elle n’est qu’un objet sexuel, et son fils ressemble tellement à son père qu’elle a du mal à l’aimer. C’est l’issue fatale qui attend certainement le fils de sa domestique qui la convainc de reprendre les rênes de sa vie et ne plus être qu’une jolie poupée qui se fait tripoter selon les envies d’Olavio.

Les chapitres sont courts et la police aérée, si bien qu’on lit ce thriller d’une traite sans se forcer malgré son faible intérêt scénaristique. En revanche, il est riche d’indications sur la société brésilienne et de ce point de vue c’est un roman intéressant.

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Belfond, 2014, ISBN 978-2-7144-5376-1, 200 pages, 17€


tour-du-monde-1challenge polar

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Le bonheur est facile » de Edney Silvestre »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s