« Playhouse Creatures – Filles de scène » de April de Angelis

unnamed (11)2496284831Playhouse Creatures – Filles de scène est une pièce de théâtre écrite par April de Angelis en 1993. Il s’agissait d’une commande lui demandant de mettre en scène les premières actrices anglaises. De Angelis ayant bâti sa notoriété sur l’écriture sur la condition féminine, ce choix semblait évident.

Elle nous parle donc des actrices qui ont marqué leur temps et leur métier, à commencer par la jeune Nell Gwyn. Elle vendait des oranges au théâtre lorsqu’elle s’est vue offrir la chance de monter sur scène : succès fulgurant ! Une jolie fille, drôle, pêchue, que le public se pressait d’aller voir. Sa carrière fut pourtant très courte puisqu’elle arrêta de jouer à 21 ans, après être devenue la maîtresse officielle du roi Charles II. Mais elle laissa définitivement son empreinte dans l’histoire du théâtre anglais.

On rencontre également Mrs Farley qui jouait plutôt dans les comédies, et Mrs Betterton, la doyenne, réputée pour ses rôles shakespeariens. Cette dernière représente la passionnée, qui vit pour le théâtre et a à coeur d’enseigner l’art dramatique. Mrs Marshall était quant à elle connue pour sa beauté et son caractère bien trempé. L’autre personnage de la pièce est Doll, l’habilleuse.

Avant de lire la pièce, les traductrices Marie Nadia Karsky et Claire Larsonneur proposent une préface très intéressante et éclairante sur la place des actrices du XVIIè siècle. On y apprend leurs conditions de vie, la condition des femmes, celles des acteurs en général. Elles évoquent aussi les soucis de traduction qu’elles ont pu rencontrer et le choix de privilégier ce que cela rendait sur scène plutôt que le sens exact. J’avoue avoir privilégié la lecture du texte en version originale, pour mieux entrer dans le contexte du théâtre anglais.

La pièce en elle-même centralise l’action sur le métier des comédiennes. On assiste aux débuts de Nell Gwyn et à ceux de Mrs Farley, qui se tirent gentiment dans les pattes. On voit les actrices sur scène, dans les coulisses. Leurs préoccupations sont l’argent, les admirateurs, le roi dans le public. La première partie est assez légère et frivole. En revanche, la deuxième partie aborde plus particulièrement les problématiques de la profession, et notamment, celle qui m’a le plus marquée : l’âge. Mrs Betterton vient apprendre aux filles qu’elle ne jouera plus, le directeur estimant qu’elle n’a plus l’âge. La pauvre femme est dévastée, car elle a consacré sa vie au théâtre, jouait admirablement et n’a jamais oublié une seule réplique.

La préface et la pièce forment un ouvrage très intéressant au final, d’autant que la pièce est très bien écrite : drôle, pertinente, avec des personnages forts et attachants. J’aurais plaisir à y assister si l’opportunité m’en était donnée. A lire !

babelio

Lu dans le cadre de l’opération Masse Critique !

Presses universitaires du Mirail, 2014, ISBN 978-2-8107-0295-4, 199 pages, 14€

Publicités

3 réflexions au sujet de « « Playhouse Creatures – Filles de scène » de April de Angelis »

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s