« La petite marchande de souvenirs » de François Lelord

518JBwJ1P8L._François Lelord partage ses activités entre écriture et médecine, plus précisément la psychiatrie. Son métier l’a conduit à vivre plusieurs années au Vietnam, où il a pu côtoyer de près la culture du pays et s’en imprégner. C’est dans ce contexte, qu’il connait particulièrement bien, que prend place l’histoire de La petite marchande de souvenirs, un roman qui traite d’exotisme, d’amour, d’attirance mais aussi de solitude et de politique.

Julien est un jeune médecin français, rattaché à l’ambassade, qui a atterri au Vietnam suite à un désaccord avec sa hiérarchie en France. Il vit là depuis quelques temps, apprend le vietnamien avec la belle mademoiselle Fleur et fréquente les diplomates français sur place. Il s’est vite acclimaté à ce pays, à sa végétation et à sa douceur de vivre.

Sa quiétude va pourtant être troublée par la mort d’une religieuse, que l’on soupçonne d’avoir porté une maladie inconnue. Dès lors, Julien essaiera de trouver d’où vient cette maladie qui commence à tourner à l’épidémie, assisté de son ex petite-amie.

Et puis il y a cette marchande de souvenirs, Lumière d’Automne. Une jeune fille douce et timide qui charme Julien au point qu’il attend avec impatience le moment où elle apparaîtra au bord du lac pour vendre sa marchandise aux touristes.

Cette histoire aurait pu facilement basculer dans le roman d’amour mièvre mais François Lelord a su habilement mener sa barque. Julien n’est pas un Roméo, loin s’en faut. Entre son ex, sa prof et la marchande, son cœur balance. Il est assailli de pensées et d’émotions qui rendent le personnage complexe et attachant. L’alternance des points de vue entre les personnages nous fait pénétrer l’intimité de chacun pour percer ce qui se cache derrière les apparences. D’autant que, comme le dit Julien, au Vietnam c’est dans les silences que se cache la vraie parole.

L’autre intérêt de ce roman est qu’on baigne totalement dans l’ambiance vietnamienne. L’univers créé par l’auteur est visible et palpable ; il met en relief la différence de culture et les subtilités de la langue dont seul un initié peut nous parler. La culture politique du pays est aussi abordée avec les questions de gestion de l’épidémie, car il ne faut pas que la nouvelle se propage.

L’intrigue amoureuse, l’intrigue médicale, l’ambiance exotique et l’écriture efficace de François Lelord font de La petite marchande de souvenirs une lecture très agréable, dense et dépaysante. A découvrir !

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’imaginaire

Le Livre de Poche, 2014, ISBN 978-2-253-17734-0, 403 pages, 7,10€

Publicités

16 réflexions au sujet de « « La petite marchande de souvenirs » de François Lelord »

  1. Le titre du roman ainsi que le prénom de la demoiselle sont vraiment jolis! Un voyage au Vietnam est attirant, et je serais davantage intéressée par découvrir cette culture, cette ambiance exotique, que l’histoire d’amour qui me fait plutôt fuir. Suis romantique, mais pas en littérature ^^

    1. Alors je suis exactement comme toi, dans la vie je suis le genre à vivre d’amour et d’eau fraîche mais en littérature cela m’ennuie à mourir 😆
      C’est pour cela qu’au début j’ai eu un peu peur de peiner à lire ce roman, alors qu’en fait c’est bien plus complexe et intéressant. Très dépaysant en tout cas 🙂

  2. Ho je l’ai acheté il y a un mois à cause du titre et de la 4ème qui m’ont alléchée ! Je suis contente de savoir que ce n’est pas mièvre et que l’on retrouve l’atmosphère du Viêtnam ! J’en ai de plus urgents à lire mais je ne le range pas dans le fond !!! 😀

  3. J’avais apprécié profiter de l’excellente connaissance du pays par l’auteur mais je n’avais pas accroché à l’histoire et aux personnages.
    Je crois que nous avions échangè à ce sujet à l’époque et je suis contente que ce livre t’ait davantage plu qu’à moi.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s