« Mauvaise étoile », de R.J Ellory

284

Au départ je n’avais pas prévu d’acheter ce roman. Je me suis rendue à la rencontre avec R.J Ellory organisée par la librairie près de chez moi pour le plaisir, et par curiosité. Mais au terme de ces deux heures de discussion (je n’ai jamais vu une rencontre durer aussi longtemps d’ailleurs), la libraire et l’auteur ont fini par me convaincre. Et comme mon homme avait l’air aussi enthousiaste que moi, je n’ai pas résisté longtemps…

ob_8aff6797a273ff696838210efec3c8e0_ellory-etoile-ok

Résumé : Texas, 1964. Après l’assassinat de leur mère, Elliott et Clarence  ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les prend en otages pour échapper à la prison et à la condamnation à mort, ils se retrouvent embarqués dans un périple douloureux et meurtrier. Alors que Sheridan sème la terreur dans les petites villes américaines bien tranquilles qui jalonnent leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes. Loin de se douter de la complexité de celle-ci, la police, lancée à leurs trousses, et en particulier l’inspecteur Cassidy ne sont pas au bout de leurs surprises.

Mon avis : terrible !!

L’argument qui avait fait mouche lors de la présentation du roman, c’est cette observation de la libraire : ça ne sert à rien de s’attacher à un personnage, il a toutes les chances de mourir à la page suivante. On ne peut pas dire qu’elle ait menti.

L’histoire commence ainsi : deux demi-frères ont quasiment toujours vécu en maison de correction ou assimilés. Clarence, le plus jeune, est gentil et fragile. Elliott, son aîné, est un dur qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et protège son petit frère. Lorsqu’ils sont pris en otage par Earl Sheridan et qu’ils partent en cavale, Clarence va voir son frère se métamorposer. Comme le disait R.J Ellory lors de la rencontre, Sheridan est le catalyseur qui va permettre à Elliott de dévoiler sa vraie personnalité : celle d’un tueur.

Un épisode du roman va séparer les deux frères, et chacun va suivre sa route dans cette histoire qui dure précisément neuf jours. Au cours de leurs pérégrinations, nous serons présentés à une pléthore de personnages. Certains y passeront, d’autres auront de la chance. Tout, dans ce roman, est une question de bonne ou mauvaise étoile.

2013-10-15 08.09.11_SloppyL’intrigue est ainsi bien rythmée, dynamisée par des chapitres courts, des péripéties nombreuses et une alternance de points de vue entre les policiers, Clarence, et Elliott.

Ce qui est aussi intéressant, et que j’avais particulièrement aimé dans Seul le silence, c’est l’importance de la psychologie. R.J Ellory analyse véritablement ce qu’il se passe dans la tête des gens, leurs motivations, leurs peurs. Entrer dans la tête de Clarence est facile, mais il est déjà plus perturbant d’entrer dans celle d’Elliott.

R.J Ellory expliquait aussi qu’il a situé son roman aux Etats-Unis pour la géographie. Les fuyards essaient d’échapper aux autorités, et mettent pour cela les grands espaces du sud des Etats-Unis de leur côté. Les paysages désertés, les épiceries au milieu de nulle part, tout ce décor tient un rôle primordial dans le roman.

Mauvaise étoile est un roman que j’ai dévoré, un véritable page-turner. Dense, avec une galerie de personnages fouillés, même pour ceux qui n’apparaissent que le temps de se faire tuer. Très, très noir, mais c’est comme ça que j’aime les polars.

Sonatine, octobre 2013, ISBN 978-2-35584-194-1, 538 pages, 22€

challenge_uslogorl201388054471_p

Publicités

35 réflexions au sujet de « « Mauvaise étoile », de R.J Ellory »

    1. « Seul le silence » est un thriller au ralenti, c’est très dense, avec beaucoup de psychologie, mais c’est quand même un page-turner étonnamment. Dans « Mauvaise étoile », l’action est plus rythmée, il se passe beaucoup de choses en neuf jours. Et il y a tous les codes du polar, il faut aimer le genre 🙂

      1. Je ne déteste pas les polars même si ce n’est pas mon genre préféré (disons que je m’en suis lassée), mais cet auteur me fait envie. Je pencherais plus pour Mauvaise étoile d’après ce que tu en dis !

    1. Il y a beaucoup d’action, mais l’approche psychologique est importante. Il n’y en a pas tant que ça non plus, ça s’inscrit naturellement dans le récit, mais il y en a davantage que dans les polars traditionnels.

  1. ça fait une éternité que je n’ai pas lu cet auteur (j’avais lu Seul le silence à sa sortie et j’avais bcp aimé). Je ne me suis même pas penchée sur ces récentes publications. Si je comprends bien, j’ai intérêt à rattraper mon erreur en me procurant rapidement ce titre !

    1. Ses derniers romans se passaient dans la mafia,c’était plus politique si j’ai bien suivi. Je suis allée à la rencontre par curiosité, pensant que ce roman ne m’attirerait pas plus que ça. Mais je me suis vire rendue compte qu’il s’agit d’un vrai polar (ou thriller) et j’ai bien fait de craquer, j’ai vraiment beaucoup aimé !

  2. Tu es le deuxième avis dithyrambique que je lis au sujet de livre, il est déjà noté, je sens qu’il ne va pas tarder à rejoindre ma PAL… Je constate aussi que l’auteur fait beaucoup de promo en France, aller à la rencontre des lecteurs c’est bien, leur faire envie est encore mieux ! 🙂

    1. Il comprend le français mais ne le parle pas, et il aime beaucoup son lectorat français qui est plus réceptif à ses romans que les britanniques.
      J’espère que ce roman te plaira !

  3. Cette fois, c’est décidé : je ne vous lis plus. Cet auteur, que je délaissais sans même lire la 4ième de couverture, (ne me demandez pas pourquoi : je ne le sais pas moi-même!). En quelques paragraphes, vous me donnez tort.
    P.S : Vous l’aurez compris : je continuerai de vous lire car vos billets sont toujours d’une justesse !!! Et proche de mes envies et goûts.

  4. Je n’ai lu qu’un livre de Ellory mais j’avais adoré (« Vendetta ») et je me suis promise de continuer à le lire… Voici une belle piqûre de rappel !

  5. Je trouve rarement des thrillers qui me comblent et du coup j’en lis de moins en moins, mais celui-ci pourrait bien me plaire avec la psychologie ET une intrigue bien rythmée. J’aime être surprise et j’aime la foultitude de personnages, alors je note 🙂

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s