« Invisible », de Paul Auster

Invisible

Offert par mon homme cette année, j’ai profité du mois américain pour sortir Invisible de Paul Auster de ma PAL. Pour mon plus grand bonheur.

Quatrième de couverture : New York, 1967 : un jeune aspirant poète rencontre un énigmatique mécène français et sa sulfureuse maîtresse. Un meurtre scelle bientôt, de New York à Paris, cette communauté de destins placés sous le double signe du désir
charnel et de la quête éperdue de justice. […]

Mon avis : coup de coeur 

J’ai tronqué volontairement la présentation de la quatrième de couverture, car le gros point fort de ce roman, du moins ce qui m’a le plus plu, c’est l’effet de surprise.

Nous faisons la connaissance d’Adam Walker, un jeune étudiant en lettres, qui aspire à devenir écrivain. Lors d’une soirée new-yorkaise, il tombe fortuitement sur Rudolf Born, un professeur français qui enseigne aux Etats-Unis. Il est accompagné de son  amie Margot. Le trio s’entend de suite, et Rudolf propose quelques jours plus tard à Adam de l’aider à fonder une revue littéraire. Adam est enthousiaste et accepte illico, mais il ne sait pas dans quoi il s’embarque.

Rudolf est fougueux, colérique, soupe-au-lait. Il faut le ménager, le voir jouer avec les gens comme avec des souris. Un caractère difficile, avec lequel Adam doit faire s’il veut voir le projet littéraire continuer. Pourtant, un évènement va définitivement convaincre Adam de se détacher de Rudolf :  un meurtre.

Et à mon avis, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir avant de commencer ce roman. J’ajouterais simplement que Rudolf parviendra à retourner en France sans être confondu pour son crime, et que cela hantera Adam, qui essaiera de réparer cette erreur.

Il s’agit d’un roman d’initiation. Le jeune Adam est confronté à la déception, à l’appel de la chair, à la manipulation. Son parcours ira de New York à Paris. C’est un personnage très attachant, intègre, qu’on prend grand plaisir à suivre. Mais qui cache aussi ses secrets… Attention, ce n’est pas une traque. Rendre à Born la monnaie de sa pièce n’est pas le propos principal de ce roman, qui étale différentes thématique sur plusieurs années.

La galerie de personnages dressée par Paul Auster est fabuleuse. Que ce soit Adam, Margot, Rudolf, ou les personnages que nous rencontrons par la suite, tous nous semblent à portée de main, réels et devant nous. C’est ce réalisme qui m’a bluffée. Je lisais ce roman sans distance, je vivais les scènes, voyais les décors. J’adore ces romans dans lesquelles on s’immerge totalement.

Et j’ai adoré l’effet de surprise lié à la narration, qui témoigne d’un style très travaillé et d’un immense talent d’écrivain. Mais comme je vous le disais, j’aimerais que vous découvriez vous-même de quoi il retourne 😉

Babel, 2012, ISBN 978-2-7609-0799-7, 292 pages, 8,70€

challenge_us challenge1

Publicités

27 réflexions au sujet de « « Invisible », de Paul Auster »

  1. je n’ai pas lu celui-ci mais cité de verre et j’ai vraiment envie de poursuivre son œuvre (d’abord finir sa trilogie), lire les carnets rouges qui éclairent Cité de verre et ensuite celui que tu as lu par exemple

  2. J’en ai trois qui dorment dans ma PAL, trois commencés (il y a des années) et pas terminés… J’aime son écriture mais j’ai du mal à tenir un livre entier, ton avis va me pousser à m’y remettre ! Je vais lire le billet de Sylire !

    1. Je n’ai vraiment eu aucun souci pour rentrer dans ce roman, deux pages m’ont suffi pour adhérer au style. J’espère que si jamais tu le lis ce sera le cas pour toi aussi 🙂

    1. Merci noctenbule d’avoir inscrit cette participation au challenge ! Et merci pour le lien, Sylire me l’avait aussi donné plus haut et j’ai pu voir que nous sommes raccord 😉

  3. Paul Auster? Longtemps que je ne l’ai pas lu (ou relu) mais il n’est jamais très loin. Ce titre n’est pas (encore) à la maison mais ce que vous en dites (et la manière dont vous nous en parlez), il ne devrait pas tarder.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s