« Une place à prendre », de J.K Rowling

Une place à prendre

Enfin ! Enfin, j’ai sorti ce gros pavé de ma PAL grâce à la LC que nous avons programmée avec Céline !

J’étais curieuse de lire ce roman, moi qui ai adoré la saga Harry Potter. Ce roman plus adulte me laissait dubitative, d’autant plus que les billets lus sur la blogo n’allaient pas toujours dans le même sens. Il me tardait de me faire mon avis.

Résumé : Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Mon avis : pas mal mais sans plus

L’histoire est assez simple. Barry Fairbrother meurt d’une rupture d’anévrisme. Il portait des convictions pour lesquelles il se battait au conseil municipal, et sa mort va avoir pour conséquences de raviver les antagonismes qui déchirent les habitants. En gros, il y a deux camps : les pro-intégration des classes sociales défavorisées, et ceux qui aimeraient garder leur environnement de petits bourgeois intact. Quand Barry meurt, c’est une place qui se libère au conseil, et la nouvelle élection que cela engage va mettre à jour ce qu’il en est réellement des relations entre chacun.

Ce n’est pas tout de suite évident de rentrer dans ce roman, en raison du foisonnement des personnages. Le lecteur entre dans chaque foyer et observe ce qu’il s’y passe, il faut donc à chaque fois resituer qui est qui, qui est lié avec qui, et pourquoi. On y observe les rancœurs, ce que chaque foyer dissimule aux autres, les affinités cachées… C’est quelque chose qui m’a plu. Découvrir petit à petit les secrets et pensées intimes de chacun. Constater les contrastes entre la réalité et les apparences.

J’ai aussi aimé la façon dont J.K Rowling a traité ses personnages, sans complaisance. Personne n’est tout blanc ou tout noir, c’est beaucoup plus nuancé. C’est aussi un univers hétérogène, dans lequel on parle de gens de bonne famille aussi bien que de gens plus défavorisés.

Mais ce roman est beaucoup trop long à mon goût, il aurait pu être réduit de moitié. J’ai aimé le début, j’ai aimé la fin, mais le milieu m’a semblé s’éterniser. Oui, c’est intéressant de voir ce qui se passe chez les uns et chez les autres, voir un père tyranniser sa famille, une femme s’amouracher d’adolescents, un jeune homme de bonne famille découvrir le sexe avec une fille de junkie… Mais au bout d’un moment on a envie de passer à autre chose.

Au final, j’ai bien aimé, mais je me suis aussi ennuyée. Les critiques que ce roman a essuyées me paraissent toutefois exagérées. Certes, ce n’est pas un chef-d’oeuvre, et je suis loin de l’avoir dévoré comme les différents tomes de Harry Potter. Mais on passe quand même un bon moment, et on peut souligner l’analyse fine de l’auteure sur la psychologie de ses personnages. Je ne le conseille donc pas forcément, on peut s’en passer, mais je ne le déconseille pas non plus 😉

L’avis de Céline ici !

Grasset, 2012, ISBN 9782246802631, 682 pages, 24€

Et si on croisait nos PAL

Publicités

29 réflexions au sujet de « « Une place à prendre », de J.K Rowling »

  1. Tu te lances dans les « gros pavés » en ce moment. Après Harry Québert, la maman d’Harry Potter. En tout cas, nous sommes en phase sur nos impressions de lecture de ce roman.

  2. J’avais passé un bon moment avec ce roman…mon avis est tout de même un peu plus positif que le tien, mais j’adore ce genre de livre et connaitre tous les minuscules détails et pensées des gens…donc ce roman ne pouvait que me plaire!

  3. Je découvre ton blog en me promenant chez George… je ne sais pas si je vais le lire ou pas, on me l’a prêté en livre audio mais la longueur me fait peur, surtout pour moi qui n’ai pas l’habitude des livres audio… le thème me plaît beaucoup mais si ça s’enlise… et puis il y a tellement de bons romans anglais sur les petites histoires de villages, les mésententes et alliances entre voisins…

    1. Bienvenue sur le blog Lou 🙂
      En livre audio, ouh la la, faut avoir du courage !! Comme tu le dis, il existe d’autres petits romans anglais du même style, peut-être même mieux réussis oserais-je dire.

  4. Je l’ai emprunté à la bibli et rendu sans avoir eu le temps de lire. Je suis inscrite au Pavé de l’été et je n’ai aucune envie d’en lire, c’est ballot…

  5. J’attends encore un peu…
    Je n’avais pas du tout été conquise par Harry Potter et du coup j’appréhende même si je sais que ce livre n’a tout simplement rien à voir.
    Ça serait peut-être une façon de réessayer J-K-R …

    1. Pas du tout conquise par Harry Potter ?? Même pas un peu ?? 😦
      Il en faut pour tous les goûts de toutes façons ^^
      En tout cas je confirme, ce roman ci n’a strictement rien à voir !

  6. Je n’ai finalement pas eu l’impression de longueurs, plutôt que les pages se tournaient rapidement, tout en mettant 7 jours à lire !!! Bref, contente de l’avoir lu et de lire ton retour. Bonne soirée. Bisous

    1. J’ai lu ton avis Céline, mais je n’ai pas réussi à commenter !! J’ai vu que tu avais mieux apprécié que moi, je suis contente. J’ai aimé au final, mais j’ai trouvé ça un peu longuet. Bisous

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s