Jeu de pistes, de Marcel Theroux

 

jeu-de-pistes-marcel-theroux-9782264054562

Damien March travaille de nuit pour la télévision britannique. Il vit seul, a un rythme décalé, voit peu de monde. Aussi, lorsqu’il apprend que son oncle lui a légué dans son testament l’usufruit de sa maison aux Etats-Unis, il n’hésite pas longtemps avant de donner son congé et de poser ses valises de l’autre côté de l’Atlantique.

Mais s’il a droit de vivre dans cette maison perdue sur l’île Ionia, il ne peut pas y faire de modifications. Damien est donc contraint de vivre comme son oncle le faisait, avec un bric-à-brac pour déco. Lui qui aspirait à y passer quelques mois de tranquillité commence à regretter sa décision… pourtant, son intérêt va vite être éveillé. Une famille vit non loin : la mère et la fille sont sourdes. Le fils n’a pas ce souci, et c’est avec lui que va le plus facilement se créer un lien qu’on ne pourrait pas encore qualifier d’amitié. Mais plus intéressant encore, Damien retrouve dans les écrits de son oncle, qui était auteur, un texte qui lui semble être plus qu’une simple histoire. Il est question d’une histoire de meurtre, et sont présents de nombreuses références à des faits réels. Ce ne peut être une coïncidence : l’oncle Patrick a-t-il laisse un Jeu de pistes à son neveu ?

Ce roman a une particularité à double tranchant : c’est un puzzle. Il est constitué d’une multitude de pièces assez fades et sans intérêt prises seules. Mais une fois que toutes les pièces sont réunies et que le tableau se dévoile sous nos yeux, on ne peut qu’être charmés ! Car Marcel Theroux sème l’air de rien des informations, des indices, qui vont prendre un sens précieux à la toute fin du roman.

Mais pour cela il faut de la patience. J’ai commencé à lire ce roman sans enthousiasme, mais sans y aller à reculons non plus. C’est un roman qui se lit bien. Ce n’est ni bon, ni mauvais. Ça se laisse lire. Mais maintenant que je suis arrivée au bout, je comprends pourquoi ce roman a été primé. Marcel Theroux est un formidable technicien de l’intrigue. Il a su tisser son écheveau sans qu’on ne s’en rende compte, et pour celui qui se donne la peine d’aller jusqu’au bout, le résultat final en vaut vraiment le coup…

Chronique rédigée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

10/18, 2013, ISBN 978-2-264-05456-2, 287 pages, 7,50 €

Vainqueur du Somerset Maugham Award en 2002

a-tous-prix

Publicités

22 réflexions au sujet de « Jeu de pistes, de Marcel Theroux »

  1. Oui bon pas de romans puzzle pour moi en ce moment !!! J’ai envie de me détendre, de ne pas trop réfléchir, je reprendrai les polars à la rentrée, je note quand même cet auteur !!! 🙂 Bises

    1. Disons que c’est un roman puzzle qui se cache. On ne se creuse pas les méninges, mais à un moment une info fait que nous voyons tout le livre d’une autre façon 😉

  2. Vu comment tu avais l’air d’en parler sur FB, c’est sur qu’il faut que je le note dans ma wish ! J’aime beaucoup ce genre d’histoires qu’on ne finit par comprendre qu’à la fin, une fois que tout a été assemblé 🙂

    1. Faut pas s’attendre non plus à un chef-d’oeuvre hein ^^ Mais j’ai été bluffée par la façon dont l’auteur a tissé son récit. Et du coup, alors que je pensais que ça allait être un livre vite oublié, je vais garder un bon souvenir 🙂

  3.  » Ce n’est ni bon, ni mauvais. Ça se laisse lire. » Idéal pour les chaudes heures d’été, non? Je ne connaissais pas ce livre mais il viendra rejoindre la pile (déjà conséquente!!) des livres à lire avant la fin de l’été.

    1. Je ne sais pas trop si c’est l’idéal pendant l’été. Parce que l’histoire est sympa mais j’ai dû me forcer par moments tant je ne voyais pas trop l’intérêt de l’histoire. En été j’aime bien me plonger dans un livre qui me fait tout oublier et dans lequel j’entre facilement. A vous de voir Bruno 🙂

    1. Ah mais si, il y a carrément rapport ! Le mystère réside dans une nouvelle retrouvée par Damien et écrite par son oncle, une enquête qui met en scène le frère de Sherlock. L’auteur en profite pour donnes des infos sur Sherlock et Mycroft 😉

    1. Ce n’est pas un chez d »oeuvre c’est sûr. J’ai plus apprécié la forme du récit que son fond. Mais j’ai passé un bon moment au final, je ne regrette pas cette lecture.

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s