« Limonov », d’Emmanuel Carrère

liv-3174-limonovFils de la célèbre historienne spécialiste de la Russie et de l’URSS, Hélène Carrère-d’EncausseEmmanuel Carrère a baigné très tôt dans l’histoire soviétique. Il a eu l’occasion d’accompagner sa mère dans ses voyages, de s’imprégner de la culture et de la langue russe. Et c’est jeune qu’il rencontra pour la première fois Edouard Limonov, qu’il aura l’occasion de recroiser à divers moments de sa vie. Sans qu’un lien intime ne les rapproche, juste une vague appartenance aux même cercles.

Pourtant Limonov est un personnage qui fascine Emmanuel Carrère, pour sa complexité. Parti de rien, du fin fond de la campagne ukrainienne, il a vécu une quantité incroyables de vies avant d’arriver au sommet de la gloire, et encore, une gloire toute relative. L’écrivain nous raconte ainsi son parcours, depuis ses plus jeunes années. Comment il a compris très tôt qu' »il y a deux espèces de gens : ceux qu’on peut battre et ceux qu’on ne peut pas battre, et ceux qu’on ne peut pas battre, ce n’est pas qu’ils sont forts ou mieux entraînés, mais qu’ils sont prêts à tuer. » Limonov n’aura peur de personne, et il deviendra célèbre. Même s’il ne sait pas encore précisément pourquoi.

Il parviendra à quitter l’URSS pour les Etats-Unis, accompagné d’Elena, la femme dont il est fou amoureux. Les histoires d’amour de Limonov ne sont pas nombreuses, mais elles sont invariablement tragiques. Drogues, adultères, alcool, mépris… qui n’émanent pas de lui. Les femmes de sa vie l’ont trompé, humilié, l’ont fait souffrir. A une époque où les femmes ne le regardaient pas il s’est intéressé aux hommes, et il a consigné cette partie de sa vie dans Le poète russe préfère les grands nègres, qui lui a valu une première reconnaissance littéraire.

Le retour en Russie après la chute du mur s’est avéré difficile. Limonov a toujours été un militant engagé, et il ne plait que moyennement aux nouvelles instances du pouvoir : Boris Eltsine, le FSB (anciennement KGB…). Il connaîtra la diffamation et la prison.

En parallèle au destin de Limonov, Emmanuel Carrère dresse un portrait de l’URSS saisissant et passionnant. L’auteur parvient à nous intéresser à cette période, à ses conflits, sans lourdeurs. Il s’adresse directement au lecteur, dans un style recherché sans être pompeux, livrant quelques anecdotes ou son avis à diverses occasions. Cela rend la lecture fluide et captivante.

On comprend aisément en refermant cet ouvrage pourquoi il a obtenu le Prix Renaudot 2011. C’est un document extrêmement abouti et passionnant.

Chronique réalisée pour les Chroniques de l’Imaginaire

Folio, 2013, ISBN 978-2-07-045089-3, 489 pages, 8,10€

a-tous-prix

Publicités

25 réflexions au sujet de « « Limonov », d’Emmanuel Carrère »

  1. Ha bah je l’ai dans ma PAL depuis sa sortie et n’arrive pas à m’y mettre, ton billet va peut-être me donner envie de lui faire prendre l’air !!! 😆

    1. Ce n’est pas le genre de livre auquel on s’attaque facilement, mais le style d’Emmanuel Carrère et l’incroyable destin de Limonov font que ça se lit comme un roman. Je l’ai vraiment trouvé très intéressant 🙂

  2. J’avais lu « l’adversaire » du même auteur et j’avais beaucoup aimé, malgré le sujet plutôt dur. Je me suis donc promis de lire celui-ci, je profiterai du format poche ;).

  3. Malgré ta chronique très alléchante, le livre ne m’inspire pas. Je crois que je suis pas très fan de l’histoire de l’URSS en fait 😉

    1. Il n’est pas forcément antipathique, il n’a pas eu une vie facile et a voulu devenir quelqu’un. Mais sans écraser les autres, juste en faisant son chemin.

  4. Au départ, je n’étais pas tentée et puis récemment, Limonov s’est fait remarquer en demandant plus de liberté dans son pays la Russie. j’ai donc de plus en plus envie de découvrir le bonhomme qui m’a l’air bien complexe et très intéressant.

  5. J’aime beaucoup ce genre de personnages, j’ai toujours envie de les comprendre et de voir plus loin… Je pense que ce livre m’intéresserait beaucoup ! Je l’ai croisé plusieurs fois en librairie, sans me décider, mais on dirait bien que tu as réussi à me convaincre !

  6. Je découvre ton compte-rendu de Limonov avec un peu de retard.
    Moi aussi j’ai été fascinée par le livre et le personnage .
    En fait, il semble que le vrai Limonov soit encore plus intéressant que ne le dit Emmanuel Carrère .
    Ici un site passionnant, ou l’on apprend plein de choses :
    http://www.tout-sur-limonov.fr/

A vous les micros !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s